GOA : La Gazette de Camelot

Chaque semaine, GOA, l'exploitant européen de Dark Age of Camelot, publie sur son site officiel un communiqué mêlant annonces, astuces et textes d'ambiance.

Ce vendredi sont abordés l'arrivée des tests des versions 1.74 et 1.75 du jeu, l'achat de licence en ligne vous permettant d'acquérir jeu et extension en quelques instants puis de les télécharger, une astuce destiné aux personnages bloqués dans les zones détruites par l'extension New Frontiers et une autre aux joueurs ayant des ralentissemnts dus à leur carte graphique, et un texte présentant les Nécrites d'Albion.
Un point information moins long que la semaine passée, nous ne reviendrons pas cette fois sur la future extension de Dark Age of Camelot que nous vous présenterons plus en détail lorsque son contenu sera définitif, puisque nous nous penchons maintenant sur la version 1.75. Mais vous pourrez cette semaine en apprendre davantage sur les Nécrites et sur la manière de les interpréter.

Début prochain des tests de la version 1.75
Nous vous avions parlé la semaine dernière des prochaines versions du jeu et de la future extension prévue pour la fin 2005 aux USA. Les premiers tests de la version 1.75 anglaise devraient commencer la semaine prochaine sur les serveurs européens, mais il reste encore un travail important puisque de nombreuses nouveautés feront leur apparition comme vous l'avez vu. Nous étudions actuellement la question des jonctions de serveurs à la suite du sondage auquel vous avez été nombreux à répondre. Nous ne tarderons pas à arrêter une décision et à vous la communiquer.

Nouvelles licences en ligne
Comme annoncé dans le point information de vendredi dernier, il vous est maintenant possible de télécharger et d'activer l'ensemble des extensions, ainsi que le jeu en version Trials of Atlantis ou Catacombs, depuis le site Dark Age of Camelot Europe. Toutes ces licences en ligne sont accessibles en vous rendant dans la section Abonnement. Si les délais d'activation des comptes on été un peu longs le premier jour, ils sont maintenant devenus normaux et vous devez être en mesure de jouer environ une demi-heure après l'achat de la licence. L'ensemble des offres et la procédure sont détaillés dans le point information de vendredi dernier.

Pour les personnages coincés dans les anciennes zones frontière
Il apparaît qu'un bon nombre de personnages n'ayant pas été joués depuis la sortie de New Frontiers reprennent du service, mais il arrive qu'ils ne puissent être joués immédiatement car ils n'ont pas été déconnectés en dehors des anciennes zones frontières. Pour pouvoir rapidement sortir de ce mauvais pas, il vous faut écrire au support technique, mais nous vous conseillons de suivre la méthode suivante pour accélérer la demande :
Dans la FAQ, sélectionnez la catégorie :
Problème en jeu puis la sous catégorie : personnage bloqué (stuck)

Vous pouvez alors poser une question et décrire votre problème, en indiquant absolument les informations suivantes :
Nom du personnage : (nom)
Nom du Serveur : (nom)
Endroit où le personnage est bloqué : (royaume-zone)

Point Background Albion : Des nécrites…

« Viens plus à l'ombre je te prie Breton, je veux bien répondre à tes quelques questions mais je n'ai pas encore l'habitude de rester sous le soleil, car même si mes yeux se sont adaptés à ne plus être dans l'obscurité ma peau ne le fait que plus difficilement. Nos terres sont fraîches et sombres, rares sont les sources de lumière, et cela nous convient… ou du moins nous convenait. Aujourd'hui nombreux sont les jeunes Nécrites à parcourir les plaines d'Albion sans se soucier de ce qu'ils furent, peu leur importe désormais si ce n'est eux-mêmes. Enfin… avant de continuer, commençons par nous présenter !

Je me nomme Yal'enrik, et je ne connais pas mon âge exact. Selon nos us, je suis l'un des plus âgés, enfin c'est ainsi que l'on présenterait la chose en Albion. L'honneur de recevoir un nom me fut accordé alors que Jaro'yen visitait vos terres à la recherche du nécessaire pour bâtir nos cités ; c'est un honneur oui, car sans cela nous ne sommes personne, et si pour toi ce sont tes parents qui définissent qui tu seras, pour moi seul Arawn en a le droit. Je n'ai aucun souvenir de mes premières heures proche d'Annwn, je ne saurais même dire s'il s'agissait d'années ou de jours, ma mémoire n'allant réellement plus loin que l'instant où l'on me donnait mon identité. Je n'ai donc connaissance d'aucune famille, si ce ne sont l'ensemble des miens, puisque nous n'avons qu'un seul père.

Pourquoi sommes-nous venus ? Ce n'était pas un réel choix, bien plus une nécessité. Il existe en vos terres certaines personnes qui empêchent les âmes de se reposer, des personnes qui sont nos ennemis de ce fait. Il s'avère qu'ils sont aussi les tiens, d'où cette alliance que nul n'aurait su imaginer auparavant. L'accueil ne fut pas des meilleurs, mais pourquoi en aurait-il été autrement ? C'est un Sarasin qui m'a salué pour la première fois, et de lui j'appris maintes choses, car nous ne sommes guères différents : deux étrangers venus sur des terres que nous apprenons à aimer.

Aujourd'hui, nombre des miens vivent comme s'ils avaient toujours été ici, car leurs souvenirs passés ne sont plus. Essaie de ne pas rire Breton, car à votre contact nous apprîmes que même entre nous nous étions différents. Vois-tu, pour nous autrefois, la notion homme ou femme ne voulait rien dire, mais réellement rien… nous étions Nécrites. Désormais, certains se créent même une famille, choisissent un plus jeune comme étant leur enfant ; la vie change, et ça n'est pas un mal, car même si nous n'oublions pas nos devoirs, c'est à cela que nous devons penser : la vie.

Nous sommes différents Breton, mais nous apprenons vite. Désormais dans le cœur de nombre d'entre nous c'est Albion qui prime, mais nous n'en oublions pas Arawn pour autant. Et même si je sais être heureux ici, Annwn me manque… il me tarde de reprendre définitivement son chemin, que ce soit en guide ou autrement. »

Il existe autant de Nécrites que de rôles possibles, chacun forgeant son caractère sur les premières choses qu'il rencontre. S'il est possible d'en croiser de très naïfs, d'autres plus sévères, voire encore certains violents, les Nécrites partagent le goût pour le mystère, chose totalement normale à leurs yeux.
Avec leur venue en Albion (du moins sur Albion) ils se sont habitués à vivre autrement, copiant les manières des cultures rencontrées. Et si leur venue avait pour but de trouver solution au vol des âmes par Morgane, certains pensent réellement à s'installer, allant parfois même jusqu'à renier Arawn pour la Lumière.
Aujourd'hui le Nécrite est reconnu comme vivant sur Albion… suscitant la curiosité et les plaisanteries des jeunes Bretons de Camelot !


L'astuce de la semaine
La commande /vidreset
Cette commande que l'on pense rarement à utiliser car il ne s'agit pas d'une fonctionnalité en jeu, peut pourtant être bien utile pour certains PC qui subiraient des ralentissements ou dont la carte graphique n'est pas des plus performantes. En tapant /vidreset de temps en temps, vous videz la mémoire de votre carte graphique, ce qui peut la soulager et améliorer la vitesse d'affichage.
Attention, il ne faut pas pour autant utiliser cette commande toutes les heures, mais seulement en quelques occasions (ralentissements constatés, changements de zone…)

Soyez plus gentils avec les Nécrites que les enfants d'Albion, surtout si vous leur rendez visite dans leur cité des catacombes, et amusez-vous tous. Bon week-end et à la semaine prochaine.
Source : http://daoc.goa.com/news/view_news.php3?id_article=3138

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.