La gazette de camelot : 22 janvier 2010

Une des dernières gazettes de Camelot qui revient sur l'animation et repousse la fin des serveurs

[22-01-2010]  La Gazette de Camelot


La Gazette revient bien entendu sur l'animation qui a vu les royaumes se regrouper pour combattre Behemoth et sur l'issue du challenge qui devait déterminer le plus grand érudit des trois royaumes. Mais l'information importante est le report de la date de transfert des serveurs. Nous reviendrons aussi sur les journées qui ont vu l'ouverture des premiers serveurs européens, voici huit ans, et vous trouverez un petit souvenir pour cette année 2010, le fameux calendrier des pinups Dark Age of Camelot.

Quelques semaines en plus sur les serveurs européens

 

La décision vient tout juste d'être prise et nous tenions à vous informer de la nouvelle principale concernant le transfert des serveurs. Celui-ci est reporté au 17 février. Des informations complémentaires et des réponses à vos questions seront publiées dans le courant de la semaine prochaine.

Animation : Behemoth enfin vaincu ?

 

Vendredi dernier, Behemoth apparaissait au centre d'Agramon pour défier les royaumes. Ceux qui ont tenté de l'approcher ont réalisé qu'ils ne pouvaient l'atteindre physiquement, et qu'il fallait trouver un moyen de l'affaiblir. Aussitôt, des expéditions furent organisées dans les Abysses afin de pénétrer dans son antre en son absence. Ceux qui y parvinrent découvrirent le Cœur d'Agramon, la relique qui était apparue avant que l'île ne surgisse des flots. Malgré une forte résistance de la relique, celle-ci fut affaiblie et se téléporta près de Behemoth, sur Kattraeth et Glamorgan. Sur les autres serveurs, les forces n'ont pas été suffisantes pour franchir cette première étape…

Ensuite, les sages ont demandé aux forces des royaumes d'amener le Fourreau d'Excalibur, le Marteau de Thor et la Lance de Lugh au centre d'Agramon, afin de rendre vulnérable Behemoth. Ce ne fut pas simple, et c'est lundi soir que des groupes d'aventuriers y parvinrent, d'abord sur Kattraeth, parfois perturbés par des francs-tireurs qui ne voyaient pas forcément d'un bon œil que les reliques soient livrées ainsi à Behemoth. Celui-ci fut effectivement affaibli mais ne se laissa pas faire, il invoqua certaines des créatures les plus puissantes des mondes connus pour le défendre, et les combats durèrent des heures. Nombre de courageux trépassèrent, mais petit à petit les hordes de créatures furent défaites. Une fois isolé, Behemoth fut enfin terrassé par les survivants de Kattraeth qui vécurent donc un moment historique dans une ambiance de joie mais aussi de souvenirs pour leurs anciens compagnons. Une page s'était tournée et chacun s'interrogeait sur le nouveau monde qui les attendait. Mais Behemoth était-il définitivement éliminé ?
On peut en douter puisque sur Glamorgan, où se trouvaient les érudits des trois royaumes, il occupait encore le centre d'Agramon au moment du bouclage de la gazette, et les dieux envisageaient eux-mêmes de s'en débarasser. On ne saura donc sans doute pas si quelqu'un méritait le titre de grand érudit de Dark Age of Camelot.

Après les sept jours gratuits, au tour de Labyrinth of the Minotaur

 

Les retours ont été une nouvelle fois nombreux à l'occasion de l'opération qui s'est déroulée durant les derniers jours. La nouvelle du futur transfert des serveurs européens a généré une certaine émotion, et entre les retrouvailles d'anciens et l'animation, il y eut beaucoup de moments forts.
Merci à tous d'avoir participé à cette semaine particulière, et merci à tous ceux qui nous ont écrit en cette occasion. Avant la fin de cette semaine, l'extension Labyrinth of the Minotaur a été rendue accessible à tous les comptes, comme vous avez déjà pu le lire. Elle ne se télécharge pas automatiquement, c'est à vous de le faire si vous le souhaitez.

Il y a huit ans ouvraient les premiers serveurs européens…

 

Après trois mois de Beta test, dont les deux dernières semaines en mode Open, l'équipe GOA, qui avait travaillé jusqu'alors sur le portail GOA.com et sur la version française de la 4e Prophétie (The 4th Coming), était mobilisée pour le lancement de Dark Age of Camelot en Europe. C'est dans la soirée du mardi 21 janvier 2002 qu'une dizaine de passionnés impatients mais aussi anxieux, ouvrit les deux premiers serveurs, Brocéliande et Ys. Les jeux étaient arrivés à temps dans les boutiques et les joueurs étaient déjà très nombreux à attendre ce moment. Les serveurs furent rapidement pris d'assaut et les premiers soucis apparurent sans attendre. Tout le monde n'avait pas encore l'ADSL à cette époque et les déconnexions étaient fréquentes. Les serveurs plantaient régulièrement vers minuit et une partie de l'équipe a passé quelques nuits blanches jusqu'à la résolution du mystère. Certains ont parfois dormi sur place, même si ce n'était pas vraiment autorisé…

Mais une fois les aspects techniques stabilisés, les conditions de jeu n'étaient pas encore idéales. En ces temps héroïques de la naissance des MMORPG modernes, chacun avait encore beaucoup à apprendre et les métiers n'étaient pas encore complètement définis. Les traductions étaient loin d'être parfaites, d'une part car le jeu n'avait pas été conçu pour être localisé, de l'autre car le volume de traduction était important et il fallut recourir à des renforts qui n'étaient pas tous des professionnels du jeu vidéo ou de la traduction.
Il manquait aussi une partie des commandes d'administration du jeu, et il fallait parfois essayer de les trouver en tapant des commandes un peu au hasard sur les serveurs de test, avec les risques que cela comportait. Heureusement, aucune catastrophe ne s'est produite. De même, les outils permettant de manipuler les données de jeu hors ligne n'étaient pas encore disponibles et les Gestionnaires de Communauté devaient par exemple modifier en jeu les noms hors charte. Ce qui n'était pas tellement le cas, car de nombreux joueurs étaient très versés dans le roleplay en ce temps là.
Enfin, le jeu en lui-même n'était pas suffisamment équilibré. Si le royaume d'Albion était le favori d'une majorité de joueurs, Midgard a su profiter plus rapidement de l'absence de timer d'immunité sur les sorts de contrôle et un groupe de 8 Midgardiens pouvait se débarrasser d'une centaine d'Albionais… Heureusement, la version 1.36 du lancement fut rapidement remplacée par la version 1.45 qui améliora quelque peu la situation.

Alors les premiers jours ne furent pas faciles, il n'y avait pas de files d'attente sur les serveurs pleins en ce temps-là, et malgré les frustrations, la plupart des joueurs se sont montrés compréhensifs au début, ce qui nous a permis, grâce à eux, d'écrire ensemble les grandes pages de l'histoire des trois royaumes, et même une petite page de l'histoire des MMORPG.

Il reste plusieurs survivants de cette époque chez GOA. Heureusement, ce ne sont pas des vieux à la barbe grisonnante qui radotent que c'était mieux en ce temps-là, mais avec toute l'implication qu'ils ont eu dans Dark Age of Camelot depuis plus de huit ans, nul doute qu'ils font partie des plus nostalgiques.

 

Le calendrier 2010 en souvenir de l'année 2009

Après une année d'élections de pinups et des moments de suspense insoutenable qui ont capté l'attention des foules, les douze lauréates ont eu droit au calendrier promis l'an passé. Voici donc ce calendrier avec les douze pinups de 2009 sous forme de deux fonds d'écran, un par semestre, que vous pouvez télécharger si vous voulez garder un petit souvenir des serveurs européens durant cette année 2010.

 

Première page

 

1024 x 768
1280 x 1024
1600 x 1200

 

Seconde page

 

1024 x 768
1280 x 1024
1600 x 1200


Nous vous donnons donc rendez-vous vendredi prochain, pour ce qui ne sera donc pas la dernière Gazette de Camelot.
Bon week-end et bon jeu à tous !

Source : http://daoc.goa.com/fr/

Réactions (33)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.