La Gazette de Camelot : début des tests Catacombs la semaine prochaine

Bien que ces tests seront sans doutes privés et réalisés en interne, c'est une bonne nouvelle puisqu'ils signifient que la dernière ligne droit pour l'arrivée de la troisième extension payante est entamée. Celle-ci, sortie début décembre aux US, est toujours annoncée pour mars sur nos serveurs.

Le reste du point du vendredi est par contre maigre : des bugs corrigés, le support client, la lutte contre une méthode de triche assez particulière, un texte d'ambiance sur Arawn, le seigneur de l'Outremonde, et une petite astuce au sujet des armes de siège forment ce court point information publié par GOA, l'exploitant européen du jeu.
Peu de grandes nouvelles cette semaine, hormis le début d'une nouvelle étape pour la version européenne de Catacombs, et une vieille légende d'Albion…

Premiers test de Catacombs
Les fichiers serveurs de Catacombs viennent de nous parvenir, et sont en cours d'installation sur le serveur de test Gorre. Les premiers essais vont donc débuter la semaine prochaine !


En cadeau pour l'occasion, l'une des premières images de valkyrie en armure épique (1.74)...


Mise à jour des textes français et allemands
Les arrêts serveurs que nous vous avions annoncé la semaine dernière pour mettre à jour les textes français et allemands n'ont pas eu lieu, puisque nous avons pu effectuer cette opération en direct sans perturber le jeu.

Corrections de bugs
Un problème récurrent sur la quatrième étape du deuxième secret des anciens, « Le reflet de Rrionne », a été corrigé. Désormais Rrionne ne fuira plus devant les personnages et ne devrait donc plus passer à travers les murs. Par ailleurs, les capes obtenues en tuant Beliathan dans les Abysses peuvent de nouveau être portées par les personnages des trois royaumes. Enfin, quelques marchands de fournitures pour les artisans sont revenus à Camelot, après quelques voyages pour approvisionner leurs échoppes.

Avertissement sur les ententes illicites
Nous rappelons que les actions à l'encontre de l'esprit du jeu, comme les ententes illicites conduisant à des « duels » organisés entre personnages de royaumes ennemis en zone frontière sont interdits. Ce sont bien entendu des manières injustes de faire progresser des personnages et de gagner des Points de Royaume facilement. Plusieurs incidents récents ont impliqué des joueurs permettant à leurs amis de tuer leurs personnages en boucle pour gagner sans risque des points de royaumes. Dans certains cas, tous les personnages appartenaient à un même joueur. Parfois, les duels étaient supervisés par des personnages ayant des sorts de résurrection qui profitaient aussi des points d'expérience en ressuscitant tandis que les autres classes s'entretuaient.
Dans de telles situations, les magouilleurs encourent des sanctions. Nous pouvons suspendre ou supprimer leur compte, mais également faire disparaître définitivement les personnages ayant bénéficié de ces méthodes peu fair-play.

Emails reçus du support client
Petit rappel concernant le fonctionnement du support client. Celui-ci se fait par l'intermédiaire de notre outil spécialisé RightNow, mais les réponses à vos questions arrivent par email. Vous ne devez pas répondre à ces emails, dont l'adresse d'expéditeur est « noreply@goa.com » (no reply signifiant « pas de réponse » pour les non anglophones). Cette adresse n'est pas relevée mais existe afin de ne pas générer des messages d'erreur, et vous n'obtiendrez alors aucune réponse.
Pour répondre aux emails reçus, vous devez cliquer sur le lien contenu dans l'email, qui vous ramène sur la page RightNow de votre réponse.

Point background Albion : l'échange des rois

La forme voûtée du vieillard était penchée près du feu. Une louche à la main, le vieil homme touillait le pot-au-feu d'un geste lent et égal pendant que sa fille et son beau-fils étaient dehors, occupés à casser et ranger le bois de chauffage pour un hiver qui s'annonçait rude. Son petit-fils entra en courant dans la masure, une épée en bois à la main, combattant des elfes imaginaires. « Grand-père ! grand-père ! j'ai tué le champion de la reine des elfes. » annonça-t-il fièrement en faisant exécuter des moulinets maladroits à son arme.
L'homme se retourna, affichant la joie triste de ceux que la mort va séparer d'êtres aimés, et fit signe à l'enfant d'approcher.

« Viens, j'ai une histoire à te raconter. Assieds-toi donc devant moi. »

Le gamin s'installa sur un tabouret face à son aïeul et attendit, attentif.

« Combattre les elfes, dit-il, est une bonne chose. Mais le plus valeureux des chevalier doit parfois cesser le combat et se consacrer à l'étude.

- Mais, grand-père, je…

- Allons, regarde le duc Bors, c'est un grand chevalier et pourtant il est savant. »

L'enfant réfléchit un instant puis hocha timidement la tête.

« Je suis content que tu sois d'accord. Ce soir je vais te parler d'un grand Roy d'autrefois. Tu le connais peut-être, continua-t-il pendant qu'il touillait la soupe, car avec Bran le bénit et Arthur il fait partie des trois grands rois d'Albion. C'était il y a longtemps, avant les romains et même avant que Brennus ne pille les capitales du sud, juste au nord du pays des sarrasins.

- Brennus est allé si loin grand-père ?

- Oui, mais c'est une autre histoire. Bien, un jour qu'Arawn chassait, il s'aventura dans le royaume des vivants, en Albion. Sa meute, des chiens noirs aux oreilles rouges, avait encerclé un grand cerf blanc dans un bois et se préparait à l'abattre quand soudain jaillit un trait qui abattit leur proie. Ce trait avait été tiré par Pwyll, roy du Dyfed, qui avait vu la meute poursuivre le cerf jusque dans le bois et l'avait suivie. Il entreprit alors de dépecer le cerf et d'en distribuer les meilleurs morceaux à ses propres chiens. »
Son petit-fils prit un air stupéfait : « Mais, grand-père, comment un roi peut faire ça ? Les meilleurs morceaux ne sont pas pour les chiens.

- Bien vu mon garçon. Mais le cerf blanc et le bois étaient magique, le tuer fit passer Pwyll dans l'Outremonde, là où tout est inversé. Mais reprenons : c'est alors que surgit Arawn, fort mécontent de s'être fait voler sa proie. Il en fit reproche à Pwyll, qui lui proposa immédiatement ses services en compensation. Après tout, il est imprudent de défier un dieu. Arawn le prit au mot et lui demanda de lui céder sa place pendant un an tandis que Pwyll prendrait la sienne en Annwn.

- C'est quoi anoueune ?

- Ca se dit announe, c'est le royaume d'Arawn. Où en étions-nous ? Ah, oui ! Bien sûr Pwyll accepta, et Arawn fit en sorte que chacun prit l'apparence de l'autre. Mais avant de se séparer, Arawn lui révéla qu'au jour dit, il devrait rencontrer Hafgan, son rival, en duel aux frontières de leurs domaines respectifs. Il lui recommanda de ne le frapper qu'une fois et de refuser de l'achever. Ils se séparèrent et chacun alla prendre la place de l'autre. Pwyll régna de façon juste et sage sur Annwn. Vint le jour du duel, Hafgan le rencontra sur le gué, portant ses meilleures armes et chevauchant sa meilleure monture, et Pwyll allait de même. Les deux adversaires se firent face et Pwyll frappa le premier, d'un coup si violent et si bien ajusté qu'il fracassa arme, armure et bouclier et jeta son adversaire à bas de sa monture avec une telle force qu'il fût renvoyé sur son rivage. Hafgan lui demanda alors de l'achever mais Pwyll refusa avec ces mots : « cela m'est impossible ». Ainsi périt Hafgan, seul et unique opposant à Arawn en Annwn. L'année révolue, Arawn et Pwyll se retrouvèrent au lieu même où avait péri le cerf blanc et chacun reprit son apparence et sa place. Ils apprirent ensuite comment chacun avait réglé les affaires de l'autre mieux qu'ils n'auraient su le faire eux-même. De retour en Dyfed, Pwyll révèle alors tout à son peuple, qui le nomme sur-le-champ « Pen-Annwn », le prince de l'Outremonde. S'établit alors entre Arawn et Pwyll une amitié durable et ils échangèrent de nombreux cadeaux. Parmi eux, Arawn offrait les premiers cochons au peuple du Dyfed. C'est pourquoi le cochon fouille la terre en permanence : il cherche à retourner dans le sous-sol, l'endroit par lequel on accède à l'Outremonde. Voilà, c'est la fin de mon histoire.

- Grand-père, ils sont devenus quoi Pwyll et Arawn ?

- Pwyll épousa plus tard une dame avalonienne, et Arawn… il faudrait demander à un nécrite.

L'astuce de la semaine
Commandes d'armes de siège

Avec un peu de pratique et l'usage des macros, il peut être possible de faire fonctionner seul plusieurs armes de siège. Voici donc les commandes essentielles à connaître :
/control : pour prendre contrôle de l'arme de siège sélectionnée
/aim : pour viser la cible actuelle
/fire : pour faire feu
/control release : pour relâcher le contrôle de l'arme de siège active
Exercez-vous lors de petits combats, puis vous deviendrez un expert en balistique indispensable à votre royaume !

La semaine prochaine, nous vous réservons quelques nouveautés et un point information particulier, mais d'ici là, bon week-end et bon jeu à tous…
Source : http://daoc.goa.com/news/view_news.php3?id_article=2821

Réactions (19)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.