La gazette de Camelot - 16/05/08

Cette semaine, l'annonce sur le début des traductions pour la 1.91 (oui, déjà!), des offres d'emploi, des dessous de daoc qui nous parlent des interventions sur les personnages, et bien sûr le point background.

Nous vous présenterons dans la Gazette de cette semaine les interventions que les Chargés de Support Client sont en mesure d'effectuer sur des personnages non connectés. Et, si le métier du support client vous intéresse, nous avons justement des offres d'emploi à vous proposer. Vous trouverez également les premières nouvelles de la version 1.91, et un point background sur ces très vieux ennemis d'Hibernia que sont les fomoriens.

Début du travail sur la version 1.91

S'il nous reste quelques petits points à corriger sur la version 1.90, les équipes de localisation ont déjà commencé les traductions de la version 1.91. Il est bien entendu trop tôt pour estimer une date de sortie, mais EA Mythic et GOA feront le nécessaire pour que les délais soient plus courts que pour les deux précédentes versions.

Offres d'emploi

Vous souhaitez connaître l'envers du décor de Dark Age of Camelot et travailler dans l'univers des jeux vidéo ? Nous vous en offrons aujourd'hui l'opportunité avec deux offres d'emploi destinées aux professionnels du service client qui sont également des joueurs chevronnés de langue anglaise ou allemande. Vous découvrirez dans la rubrique Jobs du site communautaire anglais et allemand ces offres pour des Chargés de Support Client. Envoyez votre candidature sans tarder, nous vous attendons !

Les dessous de DAoC : les interventions sur les personnages

Cette semaine nous nous intéressons à la façon dont les Chargés de Support Client gèrent les personnages de joueurs lorsque ceux-ci ne sont pas connectés.

Prenons par exemple le cas d'un personnage bloqué dans une texture, comme cela arrive parfois quand une zone du jeu est modifiée par une nouvelle version.

En général, il suffit d'utiliser la commande /stuck pour retrouver son personnage déplacé et donc libre une fois de retour en jeu. Cependant, la commande /stuck ne fonctionne pas toujours et il est alors nécessaire d'envoyer une demande d'assistance au Support Client.

Si le personnage en question est en ligne, les Chargés de Support Client peuvent simplement téléporter manuellement le personnage et résoudre ainsi le problème. Mais si le personnage n'est pas connecté, il est possible d'intervenir directement sur la base de données des personnages.

Ce n'est pas très poétique mais en réalité tous les personnages ne sont rien d'autre que des lignes dans une base de données, différente pour chacun des serveurs. Sur une de ces lignes sont présentes toutes les informations relatives à un personnage, comme par exemple son nom, son royaume, sa classe, son niveau, ses compétences de combat et d'artisanat, ses quêtes (en cours et complétées), ses factions ainsi que les coordonnées de sa dernière sauvegarde.

Les Chargés de Support Client disposent d'une interface pour accéder à cette base de données, pour visualiser et éventuellement modifier les données. Ainsi, pour 'déplacer' un personnage, il suffit de modifier ses coordonnées dans la base de données en insérant celles d'un lieu réputé 'sûr' comme par exemple les capitales des royaumes ou plus simplement le dernier endroit auquel il s'est lié.

De la même façon, il est possible d'éditer l'inventaire d'un personnage. Cette possibilité est utile par exemple quand un joueur perd un objet indispensable pour pouvoir poursuivre une quête. Si le personnage ayant un problème n'est pas connecté, au lieu d'attendre qu'il revienne en jeu, les Chargés de Support Client pourront insérer dans un des champs correspondants à l'inventaire le code de l'objet nécessaire au déroulement de la quête. A la prochaine connexion, l'objet apparaîtra dans le sac à dos à l'emplacement correspondant au champ utilisé dans la base de données, sans qu'il ait été nécessaire d'attendre de trouver le personnage en jeu.

Le même instrument permet aussi de restaurer les personnages supprimés. En fait, quand un joueur efface un personnage, celui-ci est marqué comme effacé dans la base de données mais sa ligne, ainsi que les informations relatives, reste présente.

Toutefois, nous ne pouvons avoir la certitude de récupérer ces données. A chaque mise à jour, celles-ci peuvent être effacées. Par conséquent, si vous commettez une erreur en supprimant le mauvais personnage et que vous envoyez une demande de restauration tout de suite après, il y a de fortes chances pour que le personnage puisse être récupéré. Mais plus le temps passe, et plus ces chances diminuent.

Voilà pourquoi avant d'effacer un personnage il vaut mieux s'assurer par deux fois qu'il s'agit d'une bonne décision, et une fois certain, revérifier une troisième fois !

Point background Hibernia : Les fomoriens
Il y a longtemps, alors qu'Hibernia était jeune, avant l'arrivée des elfes, le pays était la demeure des fomoriens, une terre sans hommes ni beauté. L'origine de ce peuple maléfique se perd dans la nuit des temps. Tout laisse à penser qu'ils arrivèrent de la mer à une époque incroyablement reculée, probablement exilés de quelque étrange contrée, maudits et perpétuellement bannis.

Hideux et déformés, les fomoriens d'antan étaient-ils semblables à ceux d'aujourd'hui ? Une chose est certaine : s'il y eut de la vertu en eux, elle avait entièrement disparu à l'époque où les elfes s'installèrent en Hibernia. On sait pourtant qu'ils furent longtemps les alliés des firbolgs ou, du moins, qu'ils restèrent en paix de longues années avec eux, et étaient même liés par des ancêtres communs. Balor lui-même, le mythique roi fomorien, confia un bâton au peuple firbolg en gage de paix et d'amitié. Mais cette paix fut éphémère, et les bardes chantent l'histoire du Roy Handreas qui dut faire face aux déprédations de Morven, un roi fomor particulièrement détestable. Ce fomorien avait envahi les bois des firbolgs, tué nombre de ses habitants et entrepris de plonger ce peuple pacifique dans le désespoir. Considérant que les fomoriens n'étaient pas des ennemis honorables et ne devaient pas être traités comme tels, le Roy Handreas requit l'aide d'une ancienne enchanteresse elfe. Il brandit le bâton offert par Balor et frappa les fomoriens, ce qui fut pour ces derniers le symbole de la trahison firbolg. La magie des elfes alliée à la ruse firbolg permit de vaincre les fomoriens. Morven fit alors le vœu de revenir un jour pour détruire les firbolgs, lui ou à défaut ses descendants. Le souverain bien-aimé fit alors une erreur qui scella son destin. En effet, la magie de l'enchanteresse était focalisée sur le Roy Handreas, et chacun de ses ordres dans ses combats contre les fomoriens était accompli. Tout ce qu'il disait finissait par se réaliser. Lorsque le chef fomor vaincu jura de revenir, le Roy Handreas, dans le feu de l'action, lui opposa que, si Morven revenait, lui aussi le ferait. Il couperait le fomorien ou ses descendants en deux, pour garantir que leur progéniture ne répandrait plus le malheur. Ces mots furent imprégnés du pouvoir de la magie elfique.

Depuis, le Roy Handreas ne peut connaître le sommeil de la terre, condamné à toujours revenir pour lutter contre son vieil ennemi et sa progéniture. On le connaît maintenant sous le nom de Vieil Ermite. Afin de trouver la paix éternelle, il doit respecter son serment et exterminer la lignée du roi fomor. Si Morven ou ses fils prennent le dessus, ils pourraient unir les bandes éparses des fomoriens sous une bannière unique.
Le Vieil Ermite est de retour et les druides s'inquiètent. Ils savent que cela ne peut signifier qu'une chose : Morven est de nouveau vivant, et un mal bien plus ancien qu'Hibernia menace de détruire le royaume.

 

Nous vous donnons rendez-vous vendredi prochain, où nous vous annoncerons notre prochain concours. Bon jeu et bon week-end à tous !

Source : http://news-daoc.goa.com/view_news.php3?id_article=5851

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.