La gazette de Camelot - 29/09/07

Chaque semaine l'exploitant européen GOA publie sur son site un communiqué mêlant annonce, astuces et textes d'ambiance.

Tandis que l'automne descendait sur Camelot, vous fûtes nombreux le week-end dernier à visiter le stand Dark Age of Camelot au Festival du Jeu Vidéo à Paris. Le pouvoir d'Excalibur, fichée dans son rocher, y était-il pour quelque chose ?

Tandis que l'automne descendait sur Camelot, vous fûtes nombreux le week-end dernier à visiter le stand Dark Age of Camelot au Festival du Jeu Vidéo à Paris. Le pouvoir d'Excalibur, fichée dans son rocher, y était-il pour quelque chose ? L'autre bonne nouvelle de cette Gazette, pour ceux qui ne sont pas encore au courant, c'est la gratuité de Darkness Rising et la baisse de prix de Labyrinth of the Minotaur. Enfin, le traditionnel point background nous dévoile que la différence entre la théorie et la pratique culinaires peut avoir des implications importantes sur le champ de bataille.

Affluence record au Festival du Jeu
Le week-end dernier avait lieu le plus grand événement français dédié au jeu vidéo. Toute l'équipe GOA se joint à nous pour remercier ceux d'entre vous qui ont fait le déplacement. Nous espérons avoir répondu à vos attentes et à vos questions pendant ces trois jours de folie.
Les curieux ont pu s'initier au RvR dans le val de Quartz avec des personnages niveau 24 pré-équipés. Pendant ces escarmouches héroïques, ils ont eu l'occasion d'affronter les habitués du jeu connectés sur la jonction de serveurs Kernyw.
Le traditionnel Trifecta, cette année aux couleurs du Labyrinthe, a permis aux chanceux de recevoir des cadeaux, mais la malchance a accablé beaucoup de participants. Qu'à cela ne tienne, ils pourront prendre leur revanche l'année prochaine !

Darkness Rising gratuit, Labyrinth of the Minotaur à 9,95 €
L'information date de mardi dernier mais la Gazette de Camelot est l'occasion d'un petit rappel pour ceux qui n'ont pas lu la news : il y a de la promotion dans l'air ! L'extension Darkness Rising devient gratuite et Labyrinth of the Minotaur passe à 9,95 €. Début octobre, tous les joueurs n'ayant pas Darkness Rising le téléchargeront automatiquement lors d'un patch qui mettra à jour leur client du jeu. N'hésitez pas à télécharger la mise à jour immédiatement pour ne pas perdre de temps la semaine prochaine. Lisez la news pour plus de précisions.

Point background Hibernia : Le ragoût hibernien
C'était une époque misérable, une ère de terreur et de malheur. Ardee et Tir na mBeo avaient été attaqués par un ennemi d'un nouveau type. La guerre contre Midgard et Albion, qui avait failli passer un nouveau tournant grâce à quelques batailles récentes, n'avait en fin de compte fait que s'éterniser. Les guerriers étaient épuisés par les longues marches et se faisaient discrets comme des chiens fautifs depuis qu'ils avaient entendu ces rumeurs sur de terrifiants dragons mangeurs d'hommes. Leurs poitrines tatouées ne vibraient plus d'aucun enthousiasme. Leurs sacs avaient été complètement mouillés par les pluies torrentielles qui avaient gâché l'été. Seul le vin en tonneau était resté à peu près sec. Et maintenant, comble de malheur, la cantinière de la bande de guerriers locale était tombée gravement malade, laissant les défenseurs d'Hibernia affaiblis par la faim.

« Vous comprenez que, dans une époque pareille, nous ayons besoin de toute l'aide que les héros d'Hibernia peuvent nous apporter.
- Je ne vois toujours pas le rapport avec mon statut de Kan-Laresh. Vous croyez que c'est mon rôle de reprendre la relève de votre cantine ?
- Eh bien, pour commencer, vous êtes une femme. Les hommes ne savent pas cuisiner.
- Si.
- Oui, certes, mais pas aussi bien que les rudes matrones celtes de notre pays, ah ah ! Vous avez été élevée dans une ferme, non ? Tous les gaillards de ma bande se sont consacrés à la guerre contre les royaumes ennemis depuis le plus tendre âge. Laissés à eux-mêmes, ils vont décimer les troupeaux locaux puis mourir de faim lorsque le dernier gigot aura été consommé. Et puis, ne manger que de la viande réchauffée et de la vinasse, ce n'est pas sain. Je vous le demande encore une fois, au nom de la sécurité d'Hibernia, Maedhbh : remplacez notre cuisinière, ne serait-ce que quelques jours !
 »

Tout en dressant une liste d'ingrédients à rassembler, Maedhbh songea qu'elle n'aurait pas dû accepter, que le chef de cette bande de voyous l'avait embobinée, et qu'il pourrait vendre des robes d'Orient à des pictes s'il lui en prenait l'envie. Néanmoins, admit-elle à contrecœur, une promesse est une promesse. Elle allait préparer un festin pour ces guerriers privés de leur cuisinière.
Les réserves de la cantine ayant été pillées par quelques gloutons indisciplinés, il ne restait plus qu'une petite quantité d'épices avec des étiquettes albionaises, visiblement le butin de quelque rapine, et un reste de crème fraîche datant de l'avant-veille. Qu'à cela ne tienne, Maedhbh connaissait une recette tout simplement exceptionnelle, et ce depuis l'époque où elle avait passé quelques temps dans Ardee auprès de Plicia, une lurikeen particulièrement douée pour la préparation des plats traditionnels de son peuple : pâtés, confits de papillon et, bien sûr, son célèbre ragoût. Plicia avait envoyé Maedhbh se procurer les ingrédients nécessaires aux alentours du village.
La Kan-Laresh se souvint avec émotion du festin qu'elle avait fait ce jour-là, oubliant temporairement ses soucis, et de la façon dont les cochons d'Ardee l'avaient suivie sur presque une demi-lieue dans l'espoir de récupérer quelques miettes du reste de ragoût qu'elle avait mis dans sa musette. Il fallait bien le convenir, donner de la bonne nourriture aux guerriers était une autre façon de combattre les trolls et les sarrasins !
Certes, la végétation et la faune n'étaient pas exactement celles qui étaient requises. Elle ne pourrait jamais se procurer la bonne quantité de sauce, mais elle pourrait faire de légères adaptations à la recette que lui avait enseignée Plicia. A défaut de cuillères en bois, elle pouvait toujours utiliser la méthode traditionnelle des aisselles pour compresser les boulettes.
Bref, le soir venu, alors que les guerriers hiberniens revinrent exténués au campement, Maedhbh leur distribua avec largesse ce plat typique, le ragoût d'Ardee, en signalant aux dîneurs qu'il s'agissait d'un symbole puissant d'espoir car « Ardee vit toujours en vous, même après sa destruction ». Les guerriers mangèrent lentement mais Maedhbh, qui leur trouvait l'air bizarre, leur redonna une portion, craignant qu'ils ne se plaignent de n'avoir pas assez de nourriture après une journée pénible. Voyant cela, les hommes se mirent à manger plus vite et Maedhbh, heureuse, leur distribua du rab. Finalement, les guerriers partirent se coucher, sans faire la fête autour du feu pour une fois.
Etonnamment, ils arboraient tous un air mauvais.

« Vous savez, Maedhbh, je dois vous remercier du fond du cœur ! Cette… chose… que vous avez concoctée, je ne sais pas comment, mais c'était vraiment infect !
- Pardon ? Vous voulez dire que c'était délicieux ! Personne ne s'est plaint, et ils en ont tous repris !
- Ils en ont tous repris parce que vous leur en avez redonné, et personne s'est plaint parce qu'on ne se plaint pas à la cuisinière quand celle-ci peut vous démolir en deux coups de poing. Ces crétins ont enfin compris que je ne suis pas là pour rigoler. Ils sont de mauvaise humeur et prêts à bouffer du dragon ! Enfin un peu d'agressivité ! Il faudra que je fasse attention aux bagarres cette nuit, mais demain, je ne donne pas cher de nos adversaires sur le champ de bataille !
 »

C'est ainsi que Maedhbh se vit offrir un poste permanent de cantinière au sein de l'armée du royaume d'Hibernia.

Après les dragons, le ragoût hibernien ! Les guerriers de Dark Age of Camelot sont décidément en mauvaise posture et nous vous retrouverons la semaine prochaine pour une nouvelle gazette.

Source : http://news-daoc.goa.com/view_news.php3?id_article=5457

Réactions (23)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.