Animation sur Albion : Le héros demi Ogre

Le pillage de Fort Gwyntell avait divisé le royaume, et lorsque le moment fut venu de passer à l'action, les héros d'Albion se retrouvèrent confrontés à un choix : du violent demi-Ogre Haam Korhat ou de la fanatique Inquisition de la Lumière, qui allaient-ils aider ?

Serveur par serveur, le récit de cette soirée d'aventures.
Brocéliande

"Créatures du mal aux yeux de l'Eglise de la Sainte Lumière de Camelot ! Monstres diaboliques infernaux !", "Suivez les voix de la Lumière ! Ne vous laissez pas corrompre par des idées impies !" s'écriait l'évèque.

Le garde vétéran chargé de maintenir l'ordre avant l'arrivée du demi-ogre a pu le chasser à temps avant qu'il ne convertisse d'autres villageois à sa cause.

Interloquée, la foule a malgré tout cherché à savoir si ce que leur demandait Monseigneur Demerlain était justifié. Certains d'entre eux ont préféré se rendre à Vetusta où ils rencontrèrent le Frère Darren, réputé pour sa position radicalement opposée à l'évèque.

Quelque soit leur position, toute la population se retrouva au port de Gothwaite pour accueillir Haam Kohrat le demi-ogre, venu réhabiliter son peuple auprès du royaume d'Albion.



Malgré ses talents d'orateur, Haam n'a pas eu le rassemblement escompté. La population ne désirait pas punir les ogres responsables de l'attaque de Fort Gwyntell. Les oeuvres et les paroles de Monseigneur Demerlain avaient visiblement influencé une majorité de la foule venue accompagner le demi-ogre, désormais non désireuse de brandir les armes.

Sur le chemin, les mercenaires engagés à la Fraternité des Ombres vinrent pour tuer Haam Kohrat et tous ceux qui leur barraient la route dans l'accomplissement leur contrat.



Séparé des hommes partis en éclaireur, le demi-ogre arriva sur un champ de bataille jonché de corps blessés et de mourrants.

Après avoir pansé les blessures et récupéré, le groupe repartit sur son long périple jusqu'au deuxième pont où se tenait un homme seul, armé. Un puissant paladin barrait la route du groupe d'aventuriers, persuadé de pouvoir expier ses fautes passées en tuant le demi-ogre. Les tentatives de négociation furent vaines. Le paladin, en voyant Haam s'approcher, engagea le combat. Le demi-ogre, soutenu au combat par les albionais à ses côtés, remporta néanmoins la victoire.

De plus en plus sceptiques, le groupe d'aventuriers accompagnant Haam Korhat décida de parlementer avec les ogres en leur apportant en symbole de paix une tête de demi-orque mais ils échouèrent et l'assaut final fut donné.



Ils vainquirent avec le sentiment amer d'avoir versé inutilement du sang. Justice fut rendue pour Haam Korhat, mais à quel prix...

Ys

La foule observait, dubitative et amusée, le petit homme clamer, déclamer, pousser de hauts cris, tour à tour menaçant et cajoleur, au milieu du port de Caer Gothwaite. La tonsure caractéristique, scricte et nette, renseignait rapidement sur son identité : un prêtre de l'Inquisition, et à en entendre son discours, pas des plus amicaux. Certes, les évènements de Fort Gwyntell, le massacre de sa population innocente par des ogres, voilà qui était préoccupant et choquant. Mais sa façon d'appeler au lynchage des demi-ogres, des nécrites, des serviteurs d'Arawn et de Cerydwen, qui avaient tous montré leur loyauté sur les champs de bataille… C'en était trop pour beaucoup.

Ses propos étaient cependant troublants. Comment les ogres avaient-ils pu attaquer l'élite d'Albion si facilement ? N'était-ce pas la une preuve de l'existence d'ennemis intérieurs, de traîtres collaborant avec les monstres aux portes de nos maisons ? Ce prétendu héros de guerre, Haam Korhat, qui désirait mener une expédition en terre ogre, était-il aussi bien intentionné qu'il le clamait ? Quelques-uns en doutaient, et finirent par se rallièrent aux thèses de Monseigneur Demerlain : ce demi-ogre était une menace, et il fallait l'éliminer au plus vite, avant qu'il n'aide d'autres tribus ogres à décimer les villages d'Albion.

La garde approchait, soucieuse d'expulser ce religieux qui semait le trouble dans la cité, et rapidement, l'Inquisiteur leur souffla quelques missions : alerter un paladin vivant en ermite et le rallier à leur cause face aux ogres, engager quelques mercenaires chargés de "neutraliser" le prétendu héros demi-ogre, et négocier la paix avec les ogres menaçant les contrées en les retournant face à d'autres ennemis.



Les suivants de l'Inquisition partirent alors vers leur différentes missions tandis qu'un Haam Korhat méfiant tentait de regrouper des gens pour soutenir sa juste cause. Progressivement, et sous l'oeil vigilant de la garde qui veillait à ce que le demi-ogre ne provoque pas d'esclandre, celui-ci réussit à convaincre les aventuriers de l'accompagner pour occire les pillards ogres. Ignorant les machinations de l'Inquisition, Haam Korhat regroupa sa troupe à Fort Gwyntell et ils se mirent en route vers le campement supposé des Ogres. Dans les vallons de Devwy, sur le pont traversant la rivière une mauvaise surprise attendait le prétendu héros. Un violent combat s'engagea avec des mercenaires de la fraternité des ombres, appelés probablement par les fidèles de l'Inquisition, qui tinrent tout d'abord en échec la troupe du demi-ogre.



Refusant de se laisser décourager par cet échec, Haam Korhat et les aventuriers optèrent pour une tactique plus prudente qui leur permit de défaire les mercenaires. Une fois ces derniers vaincus, la troupe reprit son chemin pour se diriger à travers Cadley vers le campement ogre sensé se trouver dans un vallon de Gwyddneau. Là de nouveau, des faits étranges se produirent. Tandis que Haam Korhat donnait l'ordre de charger, une partie de sa troupe tenta de négocier avec les ogres. La situation devint vite confuse et se transforma en un bain de sang.



Le dernier ogre étant tombé sous les coups des aventuriers, l'expédition, couverte de sang, reprit alors le chemin du retour vers Caer Gothwaite. Mais dans ses rangs, les rumeurs courraient : en sacrifiant un peuple pour restaurer son honneur et prouver sa fidélité à Albion, Haam Korhat ne venait-il pas d'agir comme les fanatiques qu'il décriait tant ? Beaucoup acquiescèrent, la méfiance envers les demi-ogres s'amplifiant, et bien peu remarquèrent l'origine de ces rumeurs venues de proches de l'Inquisition ...

Orcanie

Caer Gothwaite n'avait pas connu une telle agitation depuis fort longtemps. En début de soirée, un garde fort zelé avait entrainé un écclésiastique illuminé parlant de complot demi ogre contre les honnêtes peuples d'Albion.

C'est pourquoi l'arrivée de Haam Korhat dans le quartier marchand de Gothwaite ne fût pas un évenement anodin, plusieurs personnes alertées par le vacarme du garde entrainant Monseigneur Demerlain au cachot, attendaient à présent de savoir à quel traître ils auraient affaire.

L'attaque récente de Fort Gwyntell était encore présente dans les esprits et les regards se faisaient soupçonneux quand Haam Korhat prit la parole devant la troupe assemblée à la hâte. Ainsi donc, il cherchait des âmes valeureuses pour l'aider dans sa quête et aller défaire les ogres. Apres une rapide discussion, les Albionais présents se rangèrent aux cotés d'Haam Korhat, celui-ci ayant assurément l'air moins enflammé que Monseigneur Demerlain.

Rassemblée à Fort Gwyntell, l'expédition partit au sud, suivant les traces fraiches de la troupe d'ogres. La piste passa près d'un pont, où attendaient, immobiles et menaçants, des membres de la Fraternité des Ombres. La troupe s'avanca sûre d'elle, face à ces membres de leur royaume.



Tout alla très vite, sur un ordre du Sergent Mercenaire, tous les membres de la Fraternité des Ombres présents chargèrent leurs frêres Albionais. En sous nombre, ils fûrent envoyés dans l'autre monde par des adversaires ébahis de devoir ainsi tuer leurs compagnons d'armes.

Haam Korhat commenca à parler de complot, et les mots de Monseigneur Demerlain revinrent en mémoire de tous ceux présents. Désormais sur leurs gardes, ils arrivèrent à un second pont où les attendaient un Paladin, qui sans un mot chargea le demi ogre.

De plus en plus stupéfaits, les Albionais arrivèrent au camp ogre, et chargèrent la troupe de monstres. Le combat dura quelques minutes, tant la fureur des Albionnais était grande.



Une fois le combat terminé et les soins appliqués, tout le monde se tourna vers Haam Korhat pour avoir ses réactions sur tout ce qui s'était passé, mais Haam Korhat avait disparu ...

Carnac

Kritak regardait d'un air vide ses compagnons chargés des maigres richesses dérobées à Fort Gwyntell. Le butin était bien au deçà de ce qu'on lui avait promis, et s'il avait eu à sa portée l'homme qui lui avait confié cette mission, il l'aurait volontiers écrasé entre ces deux énormes mains. Les batailles lui vidaient l'esprit, et c'est après une intense réflexion qu'il décréta que cet homme s'était moqué de lui.

La nuit enveloppait encore de ses ailes sombres les vallons de Dewvy et il pouvait voir, au loin, les volutes de fumée provenant des dernières flammes ravageant les palissades de la ville pillée par son escouade. Enfin, se dit-il, la bataille fut intéressante, les humains ne leur avaient offert qu'une maigre résistance, laissant ainsi le champ libre aux plus vils instincts des ogres.

Rentré à son campement, celui-ci décréta ouvert le festin constitué par les provisions dérobées au fort. La nourriture des humains était peu consistante, mais certaines de leurs boissons finirent par lui faire complètement oublier cette histoire.

La surprise fut grande, quand, le surlendemain, une expédition surgit dans le vallon où il avait fait dresser le campement. Il pensa tout de suite à l'homme en robe qui était venu quelques jours auparavant et il se réjouissait déjà d'avance du traitement qu'il allait lui réserver. Seulement, à la place d'un homme, la personne qui dirigeait cette troupe lui était bien connue pour avoir servi d'esclave quelques années auparavant aux membres d'une autre famille. Que venait faire ce demi-homme ici ? Il le comprit très rapidement aux lueurs belliqueuses des yeux de leurs assaillants. Mais il était déjà trop tard, ses troupes étaient dans un piteux état après 2 journées de beuverie. Le combat tourna court, et bientôt il comprit que l'homme en robe avait aussi prévu ces représailles.


Kritak en combat


Sous les coups de Haam Korhat et de ses compagnons, Kritak mourut et emporta avec lui l'identité du commanditaire de la destruction de Fort Gwyntell.
Source : http://daoc.goa.com/news/view_news.php3?id_article=3334

Réactions (16)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.