Hibernia : Résultats de la régate

Après Albion et Midgard, Hibernia a donc pu montrer les compétenecs de ses marins et de navigateurs au cours d'un grande régate sportive en l'honneur du dieu Manannan, tous souquant et ramant pour la gloire et les précieux sigils. Récits et commentaires :
Sous la protection de Manannan, les marins ont hissé les voiles et sont partis défier les mers pour offrir aux spectateurs venus les acclamer, un spectacle inoubliable.

Brocéliande

Par ces temps de guerre, les bouches à nourrir sont nombreuses et l'approvisionnement de l'armée est délicat. Bien que les forêts d'Hibernia fournissent une quantité substantielle de nourriture, l'océan apporte quant à lui une quantité non négligeable de ressources. Afin de rendre hommage aux pécheurs et à Manannan Mac Lyr, dieu de la mer, un fidèle serviteur de ce dernier décida d'organiser, en plus d'un sacrifice animal rituel, une régate où s'affronteraient les plus braves hiberniens.

Force fût de constater que peu de personnes répondirent à l'appel, par couardise ou par dédain se dit le fidèle de Manannan. Il avait vu dans sa vie bien des marins partir en mer pour ne jamais revenir … et cet océan, bien que généreux, pouvait se révéler un bien pire adversaire que les hordes de midgard et les bataillons d'Albion réunis.



Une fois le sacrifice effectué et les offrandes jetées à la mer, le fidèle donna le signal de départ. Les participants ne semblaient pas très entraînés dans l'art de la navigation se dit le fidèle, après un départ des plus désorganisé. Un premier navire prit, dès le départ, une avance non négligeable, avec pour capitaine Tsabotavoc, accompagné de Taulio, Shadrilyann et Benitouette à la rame.



Les deux autres embarcations, le moment de confusion passé, purent prendre la mer en direction du premier point de passage. Ce fût le navire du capitaine Celtarion, dont l'équipage était composé de Elenema, Xael et Glanlas, qui passa en second avec un retard substantiel sur le navire du capitaine Tsabotavoc, alors que le navire du capitaine Nicolede peinait avec seulement deux rameurs, Kyi et Misstik.

Certain de remporter la victoire, le capitaine Tsabotavoc commit une erreur : alors que la ligne d'arrivée s'offrait à lui, il se trompa de direction et se perdit dans les brumes du levant dans la lointaine Mesothalassa. Les deux navires retardataires en profitèrent alors pour refaire leur retard, et quelques minutes plus tard, le navire du capitaine Celtarion franchit la ligne d'arrivée en première place. Alors que les rameurs du navire du capitaine Tsabotavoc dépensaient leurs dernières forces dans des coups de rames saccadés, le capitaine Nicolede se présenta second sur la ligne d'arrivée. Il ne fallut que quelques instants au dernier navire pour rejoindre les vainqueurs et recevoir des anneaux forgés par la main de Manannan lui-même …

Carnac

Le défi était lancé. La guilde des "Chevaliers d'Hibernia" était venue en nombre, prête à affronter les membres de "La Main Verte" et les autres valeureux marins désireux de s'inscrire également.

Compte tenu du rassemblement important de participants autour du Fidèle de Manannan responsable de l'organisation de la régate, les deux équipages initialement prévus se sont organisés pour former quatre équipages, dirigés respectivement par les capitaines Khorlog, Kiral, Dran et Sanctum.



Une fois le départ lancé, l'équipage de Khorlog visiblement affuté physiquement et effectuant les bons choix tactiques, prit la tête de la course pour la maintenir sur ses poursuivants. Malgré cela, l'avance confortable du début de course diminuait au fil des noeuds pour nous offrir un sprint final absolument magnifique !



Sur les derniers noeuds, l'équipage du capitaine Sanctum ne comptant que sur son courage et sa volonté exemplaire, encore en troisième position non loin de la côte, doubla sur le fil le bateau dirigé par Kiral puis celui de Khorlog, pourtant si proche de la victoire.

Orcanie

Le fidèle de Manannan, après avoir rassemblé deux équipages afin de rendre grâce au dieu de la mer, ouvrit les jeux par un duel rituel. Pour l'occasion, deux mages se sont affrontés sans protection et sans employer leurs sorts.

Puis les deux navires, commandés par Shalaman et Apérikubus, s'élancèrent. La course qu'on attendait sans grand rebondissement, fut bouleversée par une tragédie lorsque l'équipage d'Apérikubus croisa trop près d'une île peuplée de créatures hargneuses. Tandis que le vaillant équipage défendait sa vie, le navire de Shalaman franchit la ligne d'arrivée et chaque membre de l'équipage reçut un sigil d'or en récompense. Le capitaine Apérikibus classa donc son esquif second et lui et son équipage gagnèrent un sigil d'argent.

Les participants à cette célébration eurent la chance de recevoir la bénédiction de Manannan... avant de se rincer le gosier de toute l'eau salée qu'ils avaient pu boire à la taverne de la rose verte, à Tir Na Nog.



Ys

Les braves à s'aventurer en cette journée de tempête étaient peu nombreux aujourd'hui sur Océania, les vents himgaient et la mer était déchainée autour du Havre qui n'avait plus de tranquille que le nom. Pourtant, un homme se dressait face aux flots et contemplait la fureur de son Dieu. Le Fidele de Mananann attendait les braves qui oseraient affronter les flots en cette premiere année de régate. Ceux qui passaient étaient pressés et peu enclins à braver plus que la pluie, sur leur passage.



Pourtant ils sont venus, d'abord un puis deux, les curieux se sont amassés près du Fidele de Mananann afin d'avoir l'insigne honneur de conquérir le respect du Dieu de la Mer. La régate fut comme le temps de la journée, impitoyable et imprévisible. Le capitaine Istarian qui avait mené toute la course a finalement dû s'incliner devant la ruse typique d'un Lurikeen du capitaine Rothinzil, qui a attendu la toute dernière seconde pour coiffer son adversaire sur le poteau.



A la suite de cette régate, le temps a eu l'air de se calmer en Océania, Mananann était satisfait.
Source : http://daoc.goa.com/news/view_news.php3?id_article=2799

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.