La gazette de Camelot - 11/07/08

Une gazette calme après l'effervescence de la clust. Vous y trouverez les correctifs de la semaine, des nouvelles de la 1.91, l'histoire d'un bug et le point background.

Au menu de la Gazette de cette semaine, les chargés de support client vous expliquent ce qui se passe de leur côté lorsque vous signalez un bug. Nous n'oublions pas les correctifs de la semaine et les tests de la version 1.91 du jeu, dont nous vous apportons quelques nouvelles. Du côté des serveurs francophones, la nouvelle jonction, Kattraeth, fonctionne correctement. C'est l'occasion d'un petit rappel sur les règles qui s'appliquent aux noms de personnages lors d'une jonction. Enfin, un point background nous fera découvrir un peu plus en détail la nature des Klans de Midgard.

Kattraeth en ligne
La jonction des serveurs francophones a été effectuée mercredi. La nouvelle jonction unique porte le nom de Kattraeth. Les reliques et forteresses des zones frontières, qui sont désormais communes, ont dû être remises à zéro. Les hostilités n'ont pas tardé à reprendre !
Pour mémoire, seules les zones résidentielles sont désormais propres à chaque serveur. Les demeures de chacun sont donc restées intactes. De plus, aucun nom de personnage n'a changé, mais le nom du serveur d'origine, accolé à celui des personnages, sert désormais à différencier les homonymes.
Nous en profitons pour remercier les équipes techniques qui se sont acquittées de cette tâche toujours délicate avec la plus grande efficacité.

Les correctifs de la semaine
Quelques bugs ont été identifiés et éliminés cette semaine sur la version 1.90 du jeu. La table de butin de l'élémentaliste draconique a été révisée et la créature devrait maintenant transporter avec elle un butin adéquat.
De plus, sur la nouvelle jonction francophone, le bug qui affectait la fenêtre Social a été réglé. Celle-ci n'affichait plus la plupart des informations. Elle fonctionne maintenant correctement.

Les progrès des tests de la version 1.91
Du côté de la version 1.91, la préparation va bon train. La mise à jour est localisée, testée, et les problèmes repérés sont en passe d'être corrigés.
La semaine à venir sera consacrée à s'assurer de la stabilité du code serveur et nous orienterons ensuite nos efforts du côté du client.
La date de sortie de la mise à jour est actuellement fixée au 23 juillet.

L'histoire d'un bug
Ce mois-ci, nous allons parler de ce qui se passe lorsqu'un bug est découvert et signalé par un joueur.

Un bug, pour faire court, est une chose dans le jeu qui ne fonctionne pas comme elle devrait - ou en tout cas qui a des conséquences inattendues. En jeu, il est possible de rencontrer divers types de bugs, des bugs de fonctionnement, de traduction, des bugs visuels et ainsi de suite.

Quand un joueur se trouve confronté à ce qu'il considère comme un bug, il peut utiliser l'outil de Support Client 'RightNow' pour le signaler. Mais que se passe-t-il ensuite ?

Tout d'abord, le joueur est remercié d'avoir signalé le bug et, immédiatement, la procédure de traitement est entamée. Celui qui prend en charge le report lance également les premières procédures de vérification. A cet effet, il existe des serveurs de test internes qui reproduisent le contenu des serveurs ouverts au public dans les différentes langues. Les serveurs de test permettent d'effectuer des opérations qui gêneraient l'expérience de jeu sur des serveurs normaux, comme par exemple la création ou l'effacement de monstres, ou l'activation forcée d'étapes particulières d'une quête ou d'un événement. Cette phase consiste simplement à identifier le bug signalé.

Si le bug présumé se trouve être une fonction normale du jeu, la procédure prend fin. Si, au contraire, il est présent et reproduit, il doit être enregistré. Dans ce but, il existe une base de données pour les bugs de tous types. Avoir une base de données permet en effet de maintenir à jour une liste des problèmes présents en jeu et de bugs résolus, et aussi d'aider à savoir si celui que l'on souhaite insérer dans la liste ne s'y trouve pas déjà.

Une fois que le bug est inséré dans la base de données, il faut comprendre comment le résoudre. Cette tâche est celle du département Qualité, qui s'occupe de trouver une solution à tous les problèmes rencontrés en jeu, dans la version actuelle comme dans la version en test. La résolution d'un bug commence par l'identification de son origine. La plupart des problèmes signalés peuvent être résolus en interne. Parfois, il est nécessaire de faire appel à EA Mythic, surtout pour les anomalies qui nécessitent une recompilation des fichiers client ou des binaires du serveur. Ce dernier type de bug peut être corrigé grâce à une nouvelle version du jeu.

En ce qui concerne les problèmespouvant être résolus en interne, le travail du département Qualité est de préparer un correctif. Tous les bugs signalés sont gérés par ces équipes, à l'exception des problèmes de traduction qui sont gérés par le département Localisation. Dans les deux cas, leur résolution passe par la préparation d'un correctif qui agit sur la cause du problème.

Un correctif n'est jamais appliqué sur les serveurs ouverts au public sans avoir d'abord été essayé sur les serveurs de test par le département Qualité. Après avoir vérifié que le correctif résout le problème et que, surtout, il n'en crée pas de nouveau, il est possible de l'appliquer sur les serveurs ouverts au public.

Une fois le correctif contrôlé, l'entrée correspondante dans la base de données des bugs est fermée et on annote le code du correctif qui a résolu le problème. Le correctif est ensuite envoyé au Support Client s'il s'agit d'un simple fichier modifiant des contenus. Il sera envoyé aux Administrateurs Réseau s'il modifie ou remplace un fichier du serveur.

Il est toutefois important de savoir que tous les reports, aussi improbables soient-ils, sont contrôlés. Et ceci est le seul moyen de garder un bon niveau de qualité en jeu.

Point background Midgard : Les Klans
Je me retourne et tout semble irréel. J'ai enfin réussi à me faire accepter par les Klans, ce peuple humanoïde à l'apparence primitive. Habillés de peaux de bêtes, en transe, ils dansent autour d'étranges totems, d'énormes crânes de mammouths recouverts de peaux et de colifichets inquiétants.
Bientôt la fumée est épaisse et mes yeux pleurent, à peine ouverts. Le sol tourne et je perds pied, mais cela n'a plus d'importance. Je vole, je m'élève au-dessus de mon corps et des rivages d'Aegir pour rejoindre mon guide. Le chaman klan m'a promis un aperçu de la terre telle qu'elle était autrefois. Je pars vierge de tout a priori pour découvrir le don fabuleux offert par un chaman rustre et primitif.
Nous passons les rivages étincelants où un village se dresse, simple et bouillant de vie. Les barques en bois mal dégrossi ont été tirées sur le sable et c'est une véritable procession qui s'avance vers le feu central. Des hommes robustes plient sous le poids d'un énorme poisson dont je n'ai jamais vu trace dans nos grimoires, les femmes hululent et se tordent de joie pendant que les enfants galopent tout autour pour répandre la nouvelle de cette prise importante qui les nourrira sans doute pour de nombreuses lunes.
Mais, déjà, je me sens tiré en avant et, sans pouvoir freiner mon vol, je les dépasse pour suivre le chaman qui se dirige vers de hautes montagnes couvertes de neige. Je peux deviner la présence d'autres Klans, mais les campements sont déserts, les feux presque éteints et on devine à peine le rougeoiement des braises sous la lourde couche de cendres. Puis, soudain, mes yeux sont attirés vers une tache écarlate sur la neige, du sang, des corps aussi, il semble que de nombreux Klans aient perdu la vie et gisent écrasés ou éventrés dans un tableau poignant. C'est alors que je remarque les traces d'un énorme animal, un mammouth ! Les tribus des Klans ont dû monter une chasse pour tuer l'un de ces mastodontes et ainsi garantir leur survie pour l'hiver. Un peu plus loin, précédemment caché par un pic, le combat continue. La lourde bête s'écroule, écrasant quelques chasseurs qui ne sont maintenant plus très nombreux à clamer leur victoire contre la bête. Cette chasse était aussi un combat contre l'extinction. Soudain, mes pensées se brouillent et je me réveille nu sur la plage, seul et incapable de pensées raisonnées. Il me faudra bien du temps avant de pouvoir rédiger un rapport sur les étranges Klans.
Ma vue sur cette île ne sera plus jamais la même. J'ai fait le premier pas pour découvrir les dinosaures, mammouths et les Klans. Mes études me semblent bien superficielles et je ne reprendrai sans doute jamais la plume pour décrire un peuple et un monde qu'on ne peut découvrir par la lecture. Je ne retournerai jamais à Jordheim. Ma vie est maintenant liée au Klan et je me hâte de retrouver ce chaman. Il y a tant d'autres choses à découvrir sur Aégir.
Je laisse ces quelques lignes à l'attention de ceux qui viendront après moi.
Texte découvert dans un arbre creux de la forêt de Iarnwood et conservé par l'Odin-Othila. Son auteur n'a jamais été retrouvé.

C'est tout pour cette Gazette. Puisse la Fortune vous accorder sa faveur sur le champ de bataille, et rendez-vous la semaine prochaine !

Source : http://news-daoc.goa.com/view_news.php3?id_article=5939

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.