La gazette de Camelot - 02/11/07

Nous avons comme chaque vendredis droit à une gazette, celle ci particulièrement courte ne contient qu'un texte roleplay.

En attendant plus de news la semaine prochaine, cette courte gazette vous propose de retrouver l'éclaireur Yazdigerd qui fait ses premières armes dans le Labyrinthe. Par ailleurs, vous pourrez lire une annonce ayant trait à la triple saga que vous suivez depuis bientôt un an.

Tribulations des aventuriers de Dark Age of Camelot
Après bien des aventures, Hrokor, Yazdigerd et Maedhbh sont devenus des guerriers redoutés. Au service de leur royaume, ils ont parcouru des pays de toutes sortes et même d'étranges outremondes. Couturés de cicatrices, ils ont pu à quelques reprises se croiser et s'affronter, mais sans résultat décisif. Cependant, l'heure finale approche où le Destin choisira son vainqueur.

Et si le Destin, c'était vous ? Continuez à suivre les aventures des trois héros dans les semaines qui viennent, et préparez-vous à soutenir votre champion. Dans les semaines à venir, votre avis vous sera demandé quant au dénouement de ces aventures.

Point background Albion : La chasse aux reliques uruz
Le Labyrinthe empestait le renfermé et des craquements se faisaient entendre régulièrement, quand ce n'était pas le sol qui tremblait. Yazdigerd se demandait en fait si ce n'étaient pas ses jambes qui tremblaient, car il était sur le point de céder à la panique. Il ne se préoccupait que de rattraper au plus vite le soigneur du groupe, dans l'espoir d'être débarrassé des horribles pustules. Elles lui recouvraient le corps et le démangeaient depuis qu'il était tombé sur ces horribles minotaures au visage déformé par quelque maladie infectant ce dédale millénaire. Et s'il avait attrapé cette maladie ? Et s'il devait à tout jamais être défiguré à tel point que les habitants d'Albion s'éloigneraient sur son passage et oublieraient le courage dont il avait fait preuve pour les défendre ?

Mais le clerc lui ôta rapidement ses mauvaises pensées. « N'aie crainte, ceci n'est pas une maladie contagieuse, les minotaures sur lesquels nous sommes tombés portent le masque de la corruption, puisque ce sont ceux qui restèrent dans le Labyrinthe lors de sa submersion. Ce que tu as ressemble plutôt à la malédiction d'un chaman et ces quelques onguents vont rapidement t'apaiser. » Ainsi, ce troll n'avait pas éprouvé de reconnaissance envers les Albionais qui avaient fait irruption au beau milieu de l'assemblée de minotaures corrompus. Ils lui avaient pourtant ainsi permis de se faire la malle en compagnie de ses compagnons d'infortune - un kobold et un minotaure allié de Midgard - pendant que les deux groupes s'affrontaient. Le chaman avait décidément la rancune tenace…

***

Tout était allé très vite depuis la capture de Dun na nGed. A peine Yazdigerd et Harwick avaient-ils accepté de participer à l'expédition dans le Labyrinthe qu'il leur avait fallu se mettre en route. Plusieurs groupes, souvent dirigés par des minotaures de la tribu des Korazh, étaient immédiatement partis pour Dun Crauchon et avaient chevauché vers l'île d'Agramon sans rencontrer la moindre résistance. Ils s'étaient engouffrés dans des tours en ruines et avaient pénétré dans les entrailles de la terre. L'ambiance était vraiment inquiétante, et Yazdigerd et Harwick, qui mettaient pour la première fois les pieds en ces lieux, n'étaient pas rassurés. Au milieu d'une troupe aussi importante, ils n'avaient pourtant pas grand chose à craindre.

La troupe était arrivée dans une immense salle de forme circulaire composée de gradins et de marches. Des assassins kobolds avaient surgi par surprise dans le dos de l'arrière-garde mais, une fois la première victime tombée, ils avaient été dispersés - ou plutôt anéantis - par le feu des Albionais. « L'Agora, la grande assemblée du Labyrinthe », avait expliqué l'un des minotaures. « C'est ici que nos routes se séparent. Nous allons tenter de récupérer en priorité Apollumi, Ton Amon, Bulent Bora et Igorn. Je dirigerai le groupe chargé de récupérer Igorn, la tâche est périlleuse et seuls les plus braves, connaissant déjà le Labyrinthe, sont invités à se joindre à moi.  » Les groupes furent rapidement constitués. Certains partirent immédiatement, remontant les gradins pour se diriger vers des balcons sur lesquels on pouvait voir de curieux obélisques. Un highlander du groupe chargé de récupérer Igorn se dirigea vers le centre de l'Agora pour s'emparer d'une relique qui trônait au centre et qui - il faut bien le reconnaître - ressemblait à une cloche de vache. Il fut instantanément transformé en un monstrueux minotaure, ce qui ne sembla choquer personne. Yazdigerd et Harwick échouèrent avec le détachement chargé de retrouver Bulent Bora, une relique censée soigner tous les alliés de son porteur. Leur chef, un beau Kan-Laresh au poil soyeux, les renseigna rapidement : « Nous allons tout d'abord récupérer Sactious, une relique mineure située non loin d'ici dans le temple de Februstos, mais il est nécessaire de s'emparer de reliques mineures pour que les plus puissantes puissent être saisies. Comme vous êtes plusieurs à ne pas connaître encore le Labyrinthe, nous ne pourrons utiliser les obélisques de Nurizane à l'aller. Nous allons parcourir les couloirs et, à chaque fois que nous trouverons un obélisque, prenez bien soin de mémoriser son nom et les runes qui y sont inscrites. Vous pourrez ainsi les rejoindre directement la prochaine fois, et surtout revenir directement à l'Agora une fois Bulent Bora entre nos mains. Nous devrions donc retrouver les autres ici, mais faites bien attention avant de vous éloigner des obélisques, car ces maudits kobolds pourraient bien en profiter si vous êtes isolés. Pour ceux qui n'auront pas de chance, nous devrions nous retrouver à la Pierre des âmes, à la base de la tour de Korazh.  »

Le groupe s'était élancé en direction d'une porte vers le nord. Le Labyrinthe était loin d'être déserté. Les Albionais furent régulièrement agressés par des minotaures corrompus et autres créatures ayant prospéré dans ce monde souterrain. Ils prirent soin de les fouiller, car nombre d'entre eux possédaient des objets rares et précieux. Quelques minutes plus tard, ils découvrirent un obélisque et le minotaure leur expliqua la façon de l'utiliser. C'est ensuite qu'ils pénétrèrent dans le temple, en pleine cérémonie. La supériorité numérique leur permit de massacrer le prêtre et les défenseurs de la relique sans subir de pertes. Les soigneurs et les mages restés en arrière avaient bien vu trois Midgardiens prendre la fuite et se téléporter grâce à l'obélisque, mais ils étaient trop occupés pour se soucier d'eux. Lorsque les Albionais empruntèrent à leur tour l'obélisque pour revenir à l'Agora, ils ne trouvèrent pas trace de leurs ennemis nordiques.

***

Soigné, rassuré et conforté par le succès de cette première capture de relique, Yazidgerd oubliait déjà le troll. Le groupe repartait, empruntant cette fois un chemin bien plus compliqué. Après avoir découvert plusieurs obélisques, ils pénétrèrent enfin dans une partie plus sombre du Labyrinthe, où d'étranges machineries reposaient, oubliées dans des coins ou suspendues au plafond. « Ce sont les ateliers où les minotaures fabriquaient toutes sortes de machines et des automates  » dit le Kan-Laresh.« Qu'est-ce qu'un automate ?  » demanda Yazdigerd. « Une machine vivante en quelque sorte, nous risquons d'en croiser. D'ailleurs, Absorbacrom, le gardien de Bulent Bora en est un. Nous approchons de son repaire.  » « Absorbacrom ! Quel nom ridicule  », s'esclaffa Harwick. « Je me demande bien à quoi il ressemble !  » Des araignées mécaniques surgirent justement d'un couloir et furent rapidement mises hors de combat à coup de masses et d'éclairs. Le ménestrel rit en voyant ces machines à la démarche grotesque et rejoignit la tête du groupe. Dans une pièce sombre où tournaient d'étranges roues dentées à l'usage inconnu, l'orbe Bulent Bora rayonnait, projetant une ombre derrière des statues figurant des monstres de métal.

« Où est-il ?  », demanda Harwick.« Sur ta gauche  », lui dit le minotaure. Le gardien de la relique ressemblait à un golem de pierre et de métal un peu plus gros qu'un troll.

Les coups pleuvaient et tous les membres du groupe faisaient de leur mieux pour vaincre la machine infernale, mais Absorbacrom semblait grossir au fur et à mesure qu'il recevait des coups, et des répliques miniatures de cette créature apparaissaient régulièrement d'on ne savait où. Elle était en outre dotée de pouvoirs inattendus. Harwick, devenu trop téméraire, avait été le premier à en faire les frais. Le ménestrel avait pris deux coups qui l'avaient laissé sur le carreau, mais il fut relevé et soigné par un clerc. Yazigerd restait en retrait et tirait des flèches au dessus de ses amis. Il en lançait de toutes sortes afin de déterminer lesquelles faisaient le plus de dégâts à cet automate. Après un combat homérique, Absorbacrom tomba dans un fracas épouvantable qui dut résonner dans tout le Labyrinthe. Les vainqueurs furent entaillés et brûlés par des pièces métalliques, et frappés par des débris de roche qui s'éparpillaient ; cette expérience était encore plus cauchemardesque que le combat en lui-même. Le minotaure s'était emparé de la relique, et déjà les effets de son pouvoir se faisaient ressentir. « Dès que la relique reviendra en place, ce monstre se reconstruira tout seul. C'est vous dire l'étendue des pouvoirs de nos ancêtres  », dit-il. «  Et maintenant, direction l'obélisque au plus vite, la course contre la montre a commencé. »

En un éclair, ils furent à l'Agora en compagnie d'autres groupes et se ruèrent vers la sortie. Retrouvant l'air libre, Yazdigerd respira à pleins poumons et se jura de ne plus remettre les pieds dans cette antichambre des Enfers. Mais qui sait ce que le destin lui réserve ?

Nous vous remercions de votre fidélité et vous souhaitons une excellente semaine. Rendez-vous vendredi prochain pour de nouvelles aventures !

Source : http://news-daoc.goa.com/view_news.php3?id_article=5581

Réactions (46)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.