La gazette de Camelot - 05/10/07

Comme chaque vendredi GOA nous publie sa gazette, cette gazette traite de la prochaine version, l'avancement des quêtes A Dragon's Revenge, un rappel sur la triche, une offre d'emploi et bien sûr le point background.

Cette gazette est l'occasion de rappeler que Darkness Rising est devenu gratuit et qu'il vaut mieux le télécharger dès maintenant plutôt que d'attendre la mise à jour automatique qui aura lieu la semaine prochaine. Par ailleurs, la campagne « A Dragon's Revenge  » avance avec bientôt un nouvel épisode. Mais il ne faut pas oublier le fairplay nécessaire en RvR, d'où un petit rappel à l'ordre sur la triche. Enfin, vous pourrez retrouver dans cette gazette les aventures de votre troll favori, le fameux (et malodorant) Hrokor.

Encore quelques jours pour télécharger Darkness Rising
Comme nous vous l'avions annoncé la semaine dernière, l'extension Darkness Rising est devenue gratuite et va être intégrée dans une prochaine mise à jour du client du jeu. Celle-ci se déroulera jeudi prochain et prendra la forme d'un téléchargement automatique.
Il est conseillé à tous les joueurs n'ayant pas précédemment acquis la licence Darkness Rising d'effectuer la mise à jour dès maintenant afin de bénéficier d'une meilleure vitesse de téléchargement. Si vous ne l'avez pas fait à cette date, le processus se déroulera automatiquement à la connexion à partir de jeudi prochain. Vous pouvez télécharger gratuitement la mise à jour sur la page Téléchargement .

La version 1.89 se prépare
Nos équipes techniques se préparent à effectuer les premiers tests de la prochaine version de Dark Age of Camelot, et les traductions sont en cours. Il est évidemment trop tôt pour avancer une date, mais nous vous tiendrons informés de l'avancée du processus dès que nous en saurons davantage.

Futurs tueurs de dragons, soyez à l'affût !
Les tests concernant la nouvelle étape de la campagne EA/Mythic A Dragon's Revenge se déroulent conformément au planning. Sauf mauvaise surprise, nous pourrons mettre en ligne les nouvelles quêtes dès la semaine prochaine. Comme à l'accoutumée, une nouvelle sera publiée sur le site communautaire lorsque le nouveau chapitre sera en place.

Rappel important sur les tricheries en jeu
Voici un moment que nous n'avions pas évoqué le sujet car nous avions pu constater une amélioration de la situation, ce qui ne voulait pas dire que nous n'étions plus vigilants. Les plus anciens se souviennent sans doute de quelques vagues de suppression de comptes pour usage de radars, mais peut-être certains nouveaux arrivés n'ont-ils pas pris connaissance des chartes et règles de comportement. Depuis quelque temps, nous avons constaté quelques nouveaux cas de triche - qui n'ont heureusement pas l'ampleur de ce que nous avons pu connaître autrefois.

L'une des formes de triche, facilitée par les jonctions de serveurs, est l'entente entre joueurs de royaumes adverses pour s'entretuer à tour de rôle dans un coin discret afin de gagner plus facilement des Points de Royaume. Cette pratique est également prohibée et peut-être facilement prouvée par nos outils. Même si les coupables ne sont pas pris sur le fait, ils peuvent être sanctionnés. Dans ce cas, outre les avertissements et les suspensions de compte qui peuvent aller jusqu'à deux semaines (voire la suppression de compte en cas de récidive), les tricheurs s'exposent à la remise à zéro de leurs Points de Royaume, la suppression des Primes de Royaumes et de tout ce qu'ils auront pu acquérir grâce à leurs manigances (artefacts, Secrets des Anciens, etc.). Ils risquent aussi de par ce fait d'être identifiés comme tricheurs par les autres joueurs : « Tiens, tu n'es plus 10L ?... »

D'autre part, rappelons que l'usage de logiciels tiers visant à fausser le jeu est strictement interdit. Certains de ces logiciels appelés « radars » permettent de repérer des personnages. Mais Dark Age of Camelot intègre des outils de détection qui permettent de trouver les utilisateurs de radars. Dans ce cas, la sanction est sans appel : le compte du tricheur est purement et simplement supprimé, définitivement. Il n'est pas utile de faire une réclamation au support technique, en invoquant des prétextes tels que « c'était juste pour voir comment ça marchait », ou « ce n'est pas moi, j'avais prêté mon compte » (ce deuxième exemple illustre bien le danger du prêt de compte et la raison de son interdiction). L'usage de tels outils est une nuisance suffisamment forte pour les autres joueurs pour justifier notre intransigeance, il n'y a pas d'avertissement ou de suspension, mais une exclusion directe.

Au lieu de perdre du temps à tenter d'utiliser de telles méthodes - et au risque de tout perdre - les tricheurs peuvent profiter de Dark Age of Camelot et des autres joueurs de manière régulière, car ils n'ont assurément pas fait le tour de toutes les possibilités offertes par le jeu !

Besoin de sang neuf dans l'équipe GOA !
Rejoignez les aventures mythiques de Dark Age of Camelot en tant que Chargé de Support Client. Vous y découvrirez une équipe passionnée et conviviale, l'occasion idéale d'utiliser vos compétences professionnelles dans l'univers du jeu vidéo. Découvrez l'offre dans la rubrique Emplois .

Point background Midgard : Hrokor flotte
Hrokor flottait. Douce comme de la laine, blanche comme un fromage de chèvre frais, la brume l'environnait de toutes parts. Sa tête avait cessé de le faire souffrir. Cependant, il avait beau essayer de se rappeler, il n'avait aucune idée de ce qu'il faisait là. Ni de ce qu'il avait bien pu faire avant, d'ailleurs. A vrai dire, il n'était plus sûr que d'une chose : son nom. Hrokor. Mais qu'était donc Hrokor ? Etait-il bien un troll ? Il essaya de regarder ses mains, mais rien n'apparut devant ses yeux. Il semblait dépourvu d'enveloppe physique. Qu'est-ce qu'un troll, de toute façon, se demanda-t-il, de plus en plus confus.

« Trolls ! » puissante comme le tonnerre, la voix retentit dans le lointain, comme portée par un vent pourtant inexistant.« Je vous baptise trolls, » gronda cet étonnant tonnerre. Hrokor regarda dans cette direction.

S'il avait encore eu une bouche, la scène qu'il découvrit l'aurait laissé bouche bée. Devant lui, se tenait l'assemblée des dieux de Midgard. Au premier rang, il reconnut Odin à sa lance et aux deux corbeaux perchés sur son épaule. L'objet de l'attention des Ases était un couple de créatures à l'allure familière : des trolls. Plus loin, un troupeau d'animaux blanchâtres et informes émergeait des galeries qu'ils avaient creusées dans la terre. Ils évoquaient dans l'esprit de Hrokor des asticots grouillant sur de la chair morte. Les dieux étaient occupés à les transformer en diverses sortes d'êtres intelligents.

« Vous voici maintenant dotés de conscience, poursuivit le père des dieux, et je vous enjoins à croître et à vous multiplier. » D'un puissant coup de sa lance, il projeta les trolls originels dans les airs. Sans comprendre pourquoi, la-présence-qui-pensait-toujours-s'appeller Hrokor les suivit dans ce vol dépourvu de tout point de repère. Pendant cet étrange voyage, les deux trolls regardaient autour d'eux, ébahis.

***

La chute sembla durer un temps infini. Soudain, la brume sembla se dissiper. Quelque chose approchait à grande vitesse. Quelque chose de plat, recouvert de terre et de roche. Quelque chose comme le sol ! Hrokor voulut crier pour avertir les deux trolls, mais il n'était pas capable de produire le moindre son. Le choc fut terrible. Des rochers furent projetés dans tous les sens par l'impact. Le chaman fut projeté haut dans le ciel - car il y avait désormais un ciel - et put voir la nature s'épanouir en l'espace de quelques instants. Les flancs nus des collines se recouvrirent d'herbe, de buissons, puis d'arbres. Des mares d'un liquide rougeâtre se muèrent en lacs d'eau cristalline d'où naquirent bientôt ruisseaux, rivières et fleuves. L'océan emplit bientôt tous les creux du monde, formant les magnifiques fjords qu'il connaissait si bien.

Il avait étudié auprès du sage de son village et il savait pertinemment qu'il venait d'être témoin de la formation de Midgard à partir du corps d'Ymir, le premier géant. Celui-là même dont les vers qui étaient devenus des trolls s'étaient repus. Ça et là, quelque montagne avait encore la forme des os du géant déchu. Il semblait même au jeune troll qu'il entrevoyait les Ases accrocher des flammes dérobées à Muspellheim pour former les premières étoiles.

Des cratères que les trolls avaient formés en tombant sortirent alors une multitude de petits trolls, avides de profiter de la vie qui venait de leur être donnée. Bientôt, des habitations primitives apparurent dans toutes les cavernes de la terre, et les trolls commencèrent à prospérer.

Voyant cela, Hrokor se dit que cela était bon.

***

Son contentement avait du l'amener à s'assoupir, car quand il regarda Midgard à nouveau, ce fut pour découvrir des cités de marbre et de jaspe, des tours montant jusqu'aux cieux et des galeries aux parois constellées d'or et de pierreries. Les trolls avaient défié la lumière du soleil et conquis la surface du monde. Ils avaient conçu moult merveilles, poursuivant toujours plus loin leurs recherches en astronomie, alchimie et dans tous les arts magiques. Ainsi la civilisation trolle parvint-elle à son apogée.

Mais c'était compter sans l'avidité des hommes. Ces récentes créations des Ases à partir de bûches de bois, plus faibles et moins douées que les enfants d'Ymir, avaient conçu de la jalousie pour les si magnifiques trolls. Déjà, Hrokor voyait les feux de la guerre brûler au sud, promettant des jours bien sombres pour les générations à venir.

***

Nul ne sait ce qu'il advint véritablement. Toujours est-il que Hrokor était maintenant le témoin de multiples guerres entre les peuples. Le viking, le nain, le kobold et le troll se déchiraient pour un arpent de terre, un couple de bœufs ou un quignon de pain.

Il le savait, cette époque n'était pas bien éloignée de son temps. Divisés, les habitants de Midgard ne surent pas tenir tête au conquérant venu de par-delà la mer. Hrokor le vit débarquer à la tête de ses armées vêtues d'acier et coiffées de plumes. Le Haut Roy régna sur toutes les îles de l'océan pendant longtemps, apportant une certaine paix aux peuples vivant sous sa tutelle. Mais quelle paix vaut-elle qu'on la paie de sa liberté ?

Fort heureusement, même les plus puissants guerriers finissent par mourir. Un beau jour de printemps, l'âme d'Arthur quitta finalement son corps. Hrokor ne pouvait qu'espérer qu'elle n'avait jamais atteint le Valhalla et que Hel l'avait projetée, hurlante, dans l'enfer de ceux qui recherchent le pouvoir à tout prix.

***

Et c'est à l'aube de cette nouvelle ère que les midgardiens dans leur ensemble, soudés par l'épreuve dont ils sortaient à peine, purent reprendre le combat ! Hrokor voyait maintenant quatre combattants, un nain, un kobold, une viking et une trollesse, portant de rutilantes cottes de mailles et des capes magnifiques se ruer à l'assaut d'une forteresse albionaise.

Empli de fierté et d'excitation devant ce spectacle, Hrokor voulut les suivre pour assister au massacre. Rien ne lui plaisait autant que de voir les crânes épais des highlanders exploser sous les coups de hache et les petits corps des nécrites rebondir sur les boucliers.

Mais quelque chose le retenait. Il regarda vers le bas juste à temps pour voir une crevasse s'ouvrir sous lui. Sans rien pouvoir faire pour l'en empêcher, le troll tombait à nouveau dans les entrailles de la terre. Loin en bas, une lueur mauvaise éclairait un groupe de silhouettes cornues et difformes. Elles déambulaient le long d'un antique couloir, portant trois corps inanimés.

***

« Grostoutenpierreréveillé ! Çapastroptôt ! »

Près de lui, ligoté comme un rôti de chevreuil sur l'épaule d'un des monstres, un petit être bleu lui souriait de toutes ses dents acérées. Rolynn le kobold. Derrière, deux minotaures corrompus transportaient la masse gémissante de Gromck le minotaure.

« Nousportésprofondprofondsisi ! Euxvouloirmangernous... » avertit Rolynn.

Devant la procession s'ouvrait une grande salle, illuminée de mille feux. Quoi que puisse être leur destin à partir de maintenant, il les attendait là.

 

Pour une fois, Hrokor finira-t-il du mauvais côté de la fourchette ? Sur cette grave question, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine. Bonnes prises de forts !

Source : http://news-daoc.goa.com/view_news.php3?id_article=5470

Réactions (28)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1308 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1526 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1192 joliens y jouent, 5880 y ont joué.