Interview de Camber sur GameOne

Thomas Bidaux, mieux connu sous le pseudonyme de Camber, a accordé une interview à la chaine Game One à propos de son travail sur DAoC-Europe.

(Note de Xarius : j'ai pris l'émission en cours, si quelqu'un a le début, il peut m'envoyer un message privé :) )

Journaliste : Très rapidement, on a trouvé sur des sites de vente aux enchères des comptes ou des personnages vendus à prix d'or. Evidement, c'était des personnages boostés, donc niveau 40-50. T'es t'il arrivé d'être contacté, toi ou ton équipe, avec un petit backchiche et derrière toi tu boosts le niveau de leur personnage ?
Camber : Ouais, ça nous arrive souvent. Ca nous arrive de recevoir des messages "ouais voilà, j'ai pas beaucoup de temps en ce moment, est-ce que vous pouvez monter le niveau de mon personnage. Vous ne dîtes pas cela au patron, ça reste entre nous."

Journaliste : Y a t'il une éthique derrière ce métier où tu as plein pouvoir sur un univers et sur les joueurs qui participent à cet univers ?
Camber : C'est un jeu de rôle, je suis maître du jeu. On est obligé d'avoir des règles. Nous, on a notre politique interne, on a des règles : dans telle situation, faire telle chose, etc. C'est une éthique, il y a un code à respecter. Parceque c'est très communautaire, et c'est se leurer de se dire qu'on peut faire des modifications sur un jeu et particulier puis personne ne le saura. C'est faux, parceque le joueur en parlera à ses copains et ça va faire trainée de poudre. Donc nous, il faut qu'on soit les plus stricts possibles, les plus rigoureux possibles, donc les lois qu'on énnonce, il faut les respecter à la lettre, c'est indispensable.

Journaliste : D'accord, on a d'autres images que tu nous a également envoyé. Si tu veux bien les commenter un petit peu (Note de Xarius : Evidement, je ne peux pas mettre ces images car elles sont dans mon magnétoscope :p Cependant, j'ai cru reconnaître nos amis frittes du fast food Mac Keen qui se battaient contre des gobelins).
Camber : Ca, ce sont des screens shots pris lors d'animations qui ont eu lieu. Là, on peut voir des hordes de gobelins, dont je parlais, qui envahissent les territoires, on les voit passer. Peut-être qu'on ne se rend pas bien compte à l'écran mais quand on voit une centaire de créatures qui débarquent dans une plaine normalement tranquille, et qu'on est joueur, qu'on se fait attaquer dans le dos, ça fait vraiment, vraiment, peur et ça créé des sensations.

Journaliste : Donc ces 100 monstres là, c'est toi, avec ton équipe, qui les créé. Est-ce que physiquement tu les fait avancer ? Comment ça se passe ? Est-ce que tu les incarnes ?
Journaliste 2 : Est-ce que vous avez un outil pour les mettre ?
Camber : On a plein d'outils en fait. Le tout, c'est de jongler avec les différents outils. En fait, on a deux équipes : on a les équipes qui supervisent les serveurs, qui suivent la vie du serveur, connaissent les guildes importantes et les joueurs qui participent à sa vie. Et on a une autre équipe, donc je m'occupe vraiment directement, ce sont les scénaristes qui crééent l'histoire et qui vont coder, avec leurs petits doigts, toute une partie des évenements. Ils vont créer les monstres, les réactions qu'ils vont avoir, leur IA, les objets récupérés par les joueurs, etc. Et une fois qu'ils ont fait tout leur package, ils donnent ça au responsables de serveurs qui, eux, vont mettre les monstres en place. Et derrière, ils ont toute une interface pour gérer comme ils veulent l'évenement, c'est à dire qu'ils vont pouvoir dire : "moi je veux que les monstres attaquent plutôt la guilde qui occupe cette zone là, donc je vais essayer de les prendre à revers." Et ils ont une espèce de rôle qu'on pourrait avoir dans un jeu de stratégie en temps réel où ils gèrent une centaine de créatures. Et de l'autre coté, en face, chaque unité est créée par un joueur réel derrière son écran.

Journaliste : Est-ce que tu peux en un tout petit mot, pour conclure, nous dire un truc que tu prépares à venir dans le jeu. Un petit indice sur un évenement ?
Camber : On a commencé toute une série d'évenements courant juillet 2002 et depuis, on développe cette histoire qui se déroule et on est en train de préparer le final qui devrait avoir lieu d'ici quelques mois. En effet, ça prend du temps de tout mettre en place. Et je peux vous promettre que le final sera apocalyptique

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.