La Gazette de Camelot : la nécyomancie pour tous

Cette semaine, la gazette de l'exploitant européen GOA se concentre sur peu de sujets, mais les traite en profondeur : le rôle des Gestionnaires de Communauté (et une correction de l'adresse où écrire pour en faire partie), l'ouverture de l'accès à tous de l'artefact necyomancien, et un texte émouvant mettant en avant une pratique sarrasine.
La semaine passée, nous avions présenté une offre d'emploi pour un Gestionnaire de Communauté de langue allemande, cette semaine sera l'occasion de revenir sur le rôle des Gestionnaires de Communauté pour que vous puissiez tous mieux connaître leur fonction.
Mais la principale nouveauté de cette Gazette concerne ceux qui rêvaient de l'artefact nécyomancien, qui vont découvrir le moyen de l'obtenir.
Enfin, le point background vous fera découvrir des aspects de la culture sarrasine, trop méconnue.

Le rôle des Gestionnaires de Communauté
Si dans le langage commun certains emploient un autre terme - souvent anglais - pour désigner ceux qui supervisent le bon fonctionnement du jeu, c'est pourtant le terme de Gestionnaire de Communauté qui correspond le mieux à la fonction réelle des membres de l'équipe GOA que vous rencontrez en jeu ou avec qui vous pouvez dialoguer via l'outil de support RightNow. Les nouveaux joueurs, ou même certains plus anciens, connaissent mal leur rôle et peuvent imaginer plein de choses en découvrant qu'ils ont des personnages de niveau 100. Bien entendu, il est impossible d'atteindre ce niveau, il correspond simplement à des personnages spéciaux dotés de fonctionnalités destinées à gérer le jeu, mais qui ne peuvent jouer comme les vôtres. Les Gestionnaires de Communauté ne sont évidemment pas des maîtres tout puissants qui interviennent sur le jeu à leur guise. Ils sont présents pour vous aider, veiller au bon fonctionnement du jeu et à l'ambiance communautaire. Bien sûr, ils ont quelques petits pouvoirs, comme - par exemple - d'être invisibles ou de se téléporter d'un endroit à l'autre, mais ils ne leur servent qu'à vous venir en aide.

Les Gestionnaires de Communauté sont davantage présents en jeu durant les heures d'affluence et se promènent, généralement invisibles, prêts à répondre à vos questions. Pour savoir si l'un d'eux est présent sur votre serveur, utilisez la commande /who 100 , ce qui vous permet de connaître son nom. Ensuite, vous pouvez lui écrire comme à un joueur avec la commande /send . Bien sûr, les réponses ne sont pas toujours instantanées si un dialogue est déjà en cours avec un autre joueur, mais sont toujours rapides. Contactez les Gestionnaires de Communauté pour tout problème technique du jeu auquel vous êtes confronté, comme lors d'un blocage dans le décor, des commandes ne répondant pas, des d'objets de quête qui semblent défectueux...
Et bien entendu, pour l'aspect communautaire, vous les contacterez pour tout problème de comportement d'autres joueurs, ou de non respect de la charte. Cela va des propos tenus dans les discussions aux soupçons de triche. Plus vous rapporterez rapidement un problème, plus efficacement il sera résolu. Vous pouvez bien entendu le rapporter également via RightNow.

L'aide apportée par les Gestionnaire a toutefois des limites. Ils ne sont, par exemple, pas là pour aider votre personnage à gagner de l'expérience. Ils ont aussi pour règle de ne pas dévoiler les mécanismes cachés du jeu. Dans un jeu de rôles massivement multi-joueurs, la découverte de l'univers et de son fonctionnement fait partie intégrante du jeu afin de vous offrir des surprises et du suspense. Comment optimiser un personnage, comment obtenir tel objet, comment réussir une quête, où et quand trouver un monstre et comment le vaincre, tout cela relève de votre exploration du jeu, ou même de ce que peut vous apporter une guilde.
Par contre, si vous avez un doute sur le fonctionnement du jeu, les Gestionnaires de Communauté pourront vérifier et vous indiquer si les choses sont normales ou non. S'il existe un certain nombre de sites dévoilant diverses astuces, libre à chacun de les consulter, cela peut permettre de gagner du temps ou de ne plus bloquer sur une étape de quête, mais cela peut également enlever du plaisir de jeu. Les Gestionnaires de Communauté ne peuvent donc favoriser tel ou tel joueur en apportant des conseils, l'aventure est la même pour tous et c'est en explorant, en échangeant avec d'autres joueurs que vous progresserez dans votre maîtrise du jeu.

Correctif de l'adresse pour l'envoi des candidatures pour le poste de Gestionnaire de Communauté de langue allemande
Une erreur s'était glissée dans l'offre d'emploi proposée la semaine dernière, puisque l'adresse email indiquée, jobs@camelot-europe.com, n'existe pas. Il faut en fait écrire à jobs@goa.com . L'annonce a été rapidement corrigée, mais si vous avez envoyé votre candidature avec l'adresse erronée, n'hésitez pas à nous l'envoyer de nouveau.

Animation : la nécyomancie pour tous
« Maître, maître, pourquoi ne répandez-vous pas davantage d'artefacts, afin que la magie nécyomancienne se propage encore plus dans les royaumes ? » dit le serviteur démoniaque, se gardant d'ajouter : « et que l'on rigole un peu plus. ».
« Je ne t'ai pas demandé ton avis » lui répondit l'apprenti nécyomancien agacé, je n'ai pas que ça à faire et j'imagine un défilé d'aventuriers plus avides les uns que les autres venir me déranger sans cesse pour un artefact et ses formules ».
« Maître, peut-être devriez-vous prendre un apprenti à vos cotés, après tout, vous êtes un maître maintenant »
Quelque peu flatté par la proposition, l'apprenti nécyomancien réfléchit quelques instants, un sourire aux lèvres.
« Il ne serait guère valorisant pour un apprenti de répéter sans cesse la même chose, mais puisque l'idée vient de toi, je te prends au mot : c'est toi qui accueillera les aventuriers qui veulent obtenir à leur tour l'artefact nécyomancien »
« Mais maître. »
« Pas de 'mais' qui tienne, tu n'as d'autre choix que m'obéir. Donc, si un aventurier intéressé par l'artefact vient nous voir, tu lui diras : . »



Ceux qui n'avaient pu avoir l'artefact nécyomancien lors de la lutte contre Agramon vont donc maintenant pouvoir en obtenir à leur tour. Il leur faudra se rendre près des Abysses pour y trouver le serviteur démoniaque. Cette quête s'adresse aux personnages de niveau 35 et plus, et il est nécessaire de posséder au minimum l'extension Catacombs pour pouvoir l'activer.

Point background Albion : Jusqu'au grand désert

« Tu peux venir l'ami, simplement ne pose pas le pied là où la terre est blanchie. Tu ne comprends pas, non, c'est différent de ce que tu aurais fait toi. Je ne te demande cependant pas de comprendre, ni même je ne t'expliquerai, mais sois là, comme l'eut été un frère. »

Guerion regardait son ami aller et venir, le visage terne, le dos courbé. Le Breton ne connaissait rien, finalement, de celui qui l'appelait ami, seules de longues journées à combattre l'un avec l'autre les avaient rapprochés. Salim s'était montré pressé de rentrer, joyeux comme jamais il ne l'avait été. Sans cesse il lui avait parlé des esprits, de chez lui, des siens. Mais malgré tout, Guerion comprenait qu'il ne savait rien de ce Sarrasin.

« Prends cette torche l'ami, s'il te plait. Je n'ai encore fini, mais la lune ne nous éclaire que trop peu en cette soirée. Je veux que tout soit magnifique, comme le fut notre vie. Ce doit être beau comprends-tu, qu'ils n'hésitent pas à venir la bercer. »

« Ce sera un beau bébé, il sera comme son père. Et s'il s'agit d'une fille, je prie chaque jour les esprits qu'elle ait les yeux de sa mère. Lorsque tu la verras tu comprendras l'ami, mais n'oublie pas, c'est à moi qu'elle s'est liée. Enfin, peut-être trouveras-tu celle qui un jour te donnera aussi de beaux enfants. C'est mon premier vois-tu, aussi je veux être là. Donc presse le pas, ou nous n'y serons jamais ! »

Jamais Guerion n'avait imaginé avoir une famille, encore moins avait-il pensé que ce Sarrasin en avait. Ils ne connaissaient que le combat, montrant chaque jour plus d'ardeur à tuer. Mais la joie de Salim l'imprégnait lui aussi, et c'est le visage illuminé qu'il accompagnait son ami.

« Tu verras l'ami. le plus beau des enfants, il sera le plus beau de tous ! »


Salim continuait de nettoyer les lieux, posant par-ci quelques pierres, par-là des vêtements, de la nourriture.

« Laisse moi t'aider. »

« Surtout pas l'ami, c'est à moi que revient cet instant. Il est le dernier que je passe avec eux, je ne veux le partager. C'est un sentiment égoïste que le mien en ce moment, accepte le. »

Guerion baissait les yeux, laissant le Sarrasin préparer la couche funèbre.

« C'est ici que nous vivons, vois-tu la fumée au loin ? C'est chez moi. Ma femme doit m'attendre l'ami, alors prépare-toi à un festin ! Cela fait plusieurs mois que j'attends ce moment, cela fait trop longtemps. »

Son visage, si souriant pourtant, devint blême alors qu'enfin les deux amis arrivèrent. Peu de mots suffirent à leur faire comprendre que la naissance de cet enfant si désiré n'avait pas été l'événement rêvé. La couche s'était mal passée, et plutôt qu'une naissance à fêter, deux morts étaient à pleurer.


« Voici quelques peaux, elles vous protègeront lors de votre traversée avec les esprits, par delà les terres où il fait froid. Tu offriras ces pierres aux anciens, qu'ils t'accueillent comme une reine au grand désert. Tu voulais que notre enfant connaisse nos terres, voici un peu de sable, celui que mon père garda avec lui lorsqu'il vint en ce pays. Et de l'or, pour que les bas esprits vous laissent aller. »

Salim offrait une dernière caresse sur les joues de son épouse et de son enfant, tous deux drapés en cette nuit du plus beau tissu qu'il avait. Lentement, il plaçait sur leurs paupières fermées une pièce d'or, avant de se relever. Sans mot, il prit la torche des mains de Guerion, pour embraser la nuit des flammes funèbres.

« Puissent les Esprits vous guider jusqu'au grand désert. »

Lorsqu'ils doivent se séparer d'un des leurs, les Sarrasins ne mettent pas le corps du défunt en terre comme le feraient ceux priant la Lumière. Après avoir nettoyé le corps, puis recouvert des plus riches tissus, ils préparent sa traversée vers le grand désert où se retrouvent les esprits. Un voyage difficile qu'ils rendent plus facile par des dons, symboles de richesse, espérant ainsi que la vie dans l'autre monde sera plus merveilleuse que celle vécue parmi les vivants.



Rendez-vous vendredi prochain. Bon jeu et bon week-end à tous !
Source : http://news-daoc.goa.com/view_news.php3?id_article=4168

Réactions (29)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.