Animation Hibernia : Une amère victoire

Durant toute la semaine, les joueurs d'Hibernia ont pu participer à une titanesque campagne menant le royaume au bord de la guerre civile et s'achevant par l'ouverture d'un passage dans le voile. Vous avez pu suivre les évènements sur notre site et partager vos déductions, commentaires et nouvelles sur nos forums : voici venu l'heure des conclusions, avec le résumé, serveur par serveur, de la bataille finale aux portes de Tir na Nog !
Les visages victorieux du peuple d'Hibernia venu renforcer l'armée du général Kashar s'assombrirent rapidement en arpentant les rues de Tir na nog.

La cité était devenue l'ombre d'elle-même. Une gigantesque brèche était apparue non loin du palais d'Alainn Cuir. Des finliath ont envahi les rues menaçant les habitants. La garde est débordée et le royaume panique, conscient que cette brèche a grandement affaibli les protections du royaume.

Brocéliande

Tapi derrière un rocher, un elfe attendait l'arrivée des troupes hiberniennes venues libérer le jadis paisible village de Connla. Ce petit bourg du sud d'Hibernia n'avait plus rien d'accueillant : alors qu'une troupe de l'armée Siabra marchant sur Tir Na Nog patrouillait dans ses alentours, une horde de monstres invoqués par cet elfe quelques heures auparavant mettait à sac toutes les habitations ! Cronicornes, Eidolons, Spectres-Corbeau, les plus viles créatures du marais de Cullen saccageaient tout sur leur passage.


L'elfe


Il vit alors arriver quelques combattants sans peur venus libérer le village. Il rit intérieurement, les renforts qu'il avait invoqué, grâce à sa boîte de conjuration que Maître Veid lui avait confié, viendraient à bout en quelques secondes de ces défenseurs d'Hibernia ! Ce qui devait arriver se produisit, les pauvres hiberniens, envoyés par le Général Kashar mac Nölm pour lui ramener un morceau de l'artefact Siabra, ne survécurent pas longtemps. Un tapis de cadavres s'étendait à l'entrée de Connla, des cadavres de combattants pourtant aguerris par de nombreuses années de bataille contre Albion et Midgard. L'elfe connaissait bien les hiberniens, luttant à leur coté contre les envahisseurs du nord et de l'est quotidiennement, mais cela ne lui faisait pas oublier qu'il combattait, avant tout, les ennemis de son peuple, les Siabras.


Reprise de Connla


La seconde tentative de reprise de Connla ne se fit pas attendre, la véritable bataille débuta enfin L'elfe regardait, d'un air sournois, les efforts de ces « compatriotes ». Au prix de nombreux morts et blessures graves, la bataille fut finalement remportée par de vaillants guerriers hiberniens, un morceau de l'artefact Siabra pu ainsi être rapporté au Général.

La reprise de Howth fut plus aisée, aucune créature du marais n'y fit son apparition. Seulement, l'elfe ne baissa pas les bras si facilement, il attendait depuis des années la prise de pouvoir de Cliodna à Tir Na Nog ! Ainsi, les troupes hiberniennes retrouvèrent-elles une marée de créatures de Cullen à Tir Na mBeo. Seulement, la présence de l'armée Siabra aux abords de la capitale avait alerté un grand nombre de patriotes, ainsi la reprise de Tir Na mBeo fut-elle rapide.

Grâce aux 4 morceaux d'artefact qu'ont pu lui fournir les hiberniens, le conseil des cinq et demi fut en mesure de concevoir un sortilège capable de terrasser l'artefact Siabra, supprimant ainsi l'invulnérabilité aux troupes de la duchesse Mehal, au grand dam de l'elfe qui suivait toujours le déroulement des opérations.


Défense de Tir Na Nog


Maculée par du sang Siabra et des troupes de la cour Seelie, la plaine entre MAG Mell et Tir Na Nog fut le théâtre d'une des batailles les plus meurtrière qu'eu connu les vertes étendues de ce royaume. Les troupes Siabras étaient en déroute, la duchesse gisait au milieu d'autres corps habillés de violet, le corps transpercé de part en part. Tout espoir perdu, l'elfe s'en alla dans l'ombre, il ne savait pas encore qu'il avait contribué, à ses dépend et celui de sa reine, à un plan machiavélique.

Carnac

Ces derniers jours, la tension était palpable dans tout Hibernia. Emmenée par la Duchesse Mehal, l'armée Siabra remontait depuis les marais de Cullen pour assiéger la capitale, protégée par le terrible artefact. Des escarmouches avaient éclaté dans les villes d'Hibernia que les Siabras avaient occupées. Alors que l'armée marchait vers Tir Na Nog et qu'un étrange Muirchertach le Magnifié criait à l'anéantissement d'Hibernia, un premier commando se réunissait près de Tir Na mBeo afin de délivrer la ville.



Les aventuriers y découvrirent un nouveau morceau d'artefact, ce qui allait faire basculer le cours des évènements. Le Général Kashar mac Nölm ayant désormais en sa possession cette dernière pièce put découvrir le moyen de détruire l'artefact. Lorsque l'armée ennemie se présenta devant Tir Na Nog, l'artefact des Siabras fût détruit ! La Duchesse Mehal furieuse lança alors ses troupes à l'assaut de la cité. L'armée régulière d'Hibernia s'ébranla à son tour et avec elle, les très nombreux aventuriers venus défendre leur royaume.



Les combats firent rage. Les sortilèges dévastateurs succédaient aux coups de lames dévastateurs. Les soigneurs relevaient les blessés qui retournaient dans la fureur des combats. Ces derniers atteignirent leur paroxysme quand le Général Kashar mac Nölm se jeta dans le combat. Inexorablement, aidé par les aventuriers, Kashar parvint à s'approcher de la Duchesse Mehal dont la puissance était terrifiante.



Mais peu à peu le Général avec le soutien des braves d'Hibernia prit le dessus sur cette furie. Lorsqu'elle rendit son dernier souffle, une vague de panique envahit les rangs des Siabras et se transforma en déroute. Décapitée et privée d'instructions, l'armée des Siabras fût anéantie. Les aventuriers eurent à peine le temps de se réjouir de leur victoire que de terribles nouvelles leur parvenaient de Tir Na Nog. Quelqu'un, d'aucuns suspectent les Shars, avait profité du terrible affrontement pour endommager le Voile au coeur même de la cité. Tandis que les Finliaths délivraient leurs sinistres augures, un Général Kashar mac Nölm décomposé, malgré les paroles rassurantes des aventuriers, alla faire son rapport au conseil royal.

Orcanie

- Comment est-ce possible ? Comment avons nous pu nous faire doubler de la sorte ?

Le général Kashar ne pouvait s'empécher de se remettre en cause. Les finliaths traumatisent désormais la population de Tir na Nog. La garde est débordée : les blessés affluent par dizaines suite au rude combat contre l'armée siabra. D'autres divisions ont été affectées à Tir na mBeo, Howth, Connla et Innis Carthaig pour rassurer la population locale et les aider aux rénovations des bâtisses en ruine suite à l'occupation siabra.

Certes la victoire sur l'armée siabra restera dans les mémoires de chacun et sera contée aux plus jeunes durant des générations à venir. Un rassemblement sans précédent du peuple d'Hibernia a permis au Général et à son armée qui lui était affectée de tenir tête puis de défaire la Duchesse Mehal.



- Qui a pu oser profiter du rassemblement de nos armées en état d'alerte hors de Tir na Nog pour contourner nos défenses et réussir à percer le Voile au sein même de notre cité ?

Il est temps de reprendre son calme et de se concentrer sur l'essentiel. Il faut calmer la population et comprendre les raisons de la présence des finliaths.

Et cette fissure…. Le général semblait loin de se douter des conséquences désastreuses d'un tel phénomène qui dépassait le domaine de ses connaissances.



Ys

Cela s'annonçait pourtant bien, le Général Kashar Mac Nölm était fin prêt à recevoir les traitres Siabras qui en voulaient au coeur même de la splendeur Hibernienne, Tir Na Nog.

Ils ne tardèrent pas à se montrer, immense colonne toute de pourpre et de noir vêtue. Quelques recrues eurent un frisson en voyant à l'horizon les terrifiants mages Siabras, mais la calme détermination des vétérans les ramena à la froide réalité.



Ce soir, Hibernia allait combattre contre Hibernia.

L'armée fît station à l'entrée de la grande plaine de Tir Na Nog, chacun s'observant, cherchant les failles. Aux cotés de l'armée Hibernienne, une troupe de valeureux combattants emmenée par Sire Tower fourbissait armes et armures.

Le temps parût se figer. Puis, Maiisa l'Enchanteresse se rapprocha du Général Kashar et lui remît un objet. Un sourire carnassier aux lèvres, celui-ci le brandit au ciel et permit à sa magie de faire effet. L'Artefact Siabra tomba. A cette vue, les troupes Hiberniennes reprirent courage et sur un simple mot de leur Général, ce fût la charge.



Le fracas des armes et les éclairs d'énergie magique fusaient des deux cotés, les deux camps furent rapidement au corps à corps, et la mélée sembla plusieurs fois tomber à l'avantage des Siabras. Ce fut sans compter sur l'ingéniosité de Tower, qui en fin stratège déploya ses troupes sur les ailes de l'armée Siabra, de façon à couper les soutiens ennemis.



Il y eut un grand fracas. En un instant, tout se figea, le Général Kashar blêmit. Le Voile avait cêdé dans Tir Na Nog. L'ancestrale rage des Protecteurs s'empara de lui, et il chargea directement au coeur de l'armée Siabra, sur la Duchesse Mehal. Ses suivants eurent beau essayer de la proteger, Kashar n'eut aucune pitié pour celle qu'il considérait comme responsable du terrible désastre qui venait d'avoir lieu.

La Duchesse Mehal mourût. Et avec elle les dernières poches de résistance de l'armée Siabra. Mais ce soir, Hibernia avait perdu. Kashar le savait et se préparait déjà à d'autres combats, plus âpres, Hibernia combattrait encore contre Hibernia.

Dans le soleil couchant, trois silhouettes nimbées de noir s'en furent en souriant.
Source : http://daoc.goa.com/news/view_news.php3?id_article=3014

Réactions (112)


Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.