La gazette de Camelot - 31/10/08

Cette semaine c'est l'interview d'Ixxi, coordinateur tests et versions qui occupe la majeur partie de la gazette, les royaumes sous peuplés ont étés mis à jour et le point background traîte des chevaliers télamons

Cette semaine, nous vous proposons de faire la connaissance de notre responsable qualité, Ixxi, connu aussi sous le terrifiant surnom de Çatuetouslesbugs. Le tableau des royaumes sous-peuplés est également au rendez-vous, juste avant un point background au sujet des chevaliers télamons qui hantent la presqu'île de Lyonesse.

Mise à jour des bonus aux royaumes sous-peuplés

Une nouvelle mise à jour des bonus destinés à aider quelque peu les royaumes dont les rangs sont moins fournis a été effectuée cette semaine. Voici le tableau récapitulant ces modificateurs :

    Jours par niveau gratuit Bonus de camp Bonus RvR Achat de points d'ancrage
Kattraeth Albion 7 78% 0% 100%
Midgard 2 107% 5% 50%
Hibernia 7 95% 0% 100%
Canterbury Albion 7 91% 0% 100%
Midgard 6 98% 0% 100%
Hibernia 7 91% 0% 100%
Camlann Albion 2 120% 10% 50%
Midgard 2 120% 10% 50%
Hibernia 2 120% 10% 50%

Les dessous de DAoC : dans la caverne d'Ixxi

Bonjour Ixxi, peux-tu te présenter ?

Bonjour. J'occupe le poste de Coordinateur Tests & Versions depuis début septembre 2007 et, depuis, je travaille en coopération avec Mythic Entertainment sur l'évolution de la version européenne de DAoC et la résolution des bugs qui lui sont spécifiques.

Quand fis-tu tes premières armes en jeux vidéos et avec quels titres ?

D'aussi loin que je me souvienne, le premier jeu auquel j'ai pu jouer était Duel sur une console Videopac.

Comment as-tu découvert DAoC et qu'est-ce qui t'a plu dans le jeu ?

Je dirais plutôt que c'est DAoC qui m'a trouvé puisque je travaillais déjà pour GOA avant le lancement de ce projet. J'ai très vite accroché au caractère immersif de ses univers mythologiques.

Tu travailles à GOA depuis si longtemps que tu fais partie du paysage, mais à quand remonte au juste ton premier job dans la société ?

J'ai commencé à travailler pour GOA comme animateur sur la 4e Prophétie, mes spécialités étaient alors la disparition de mage et la transformation en cochon.
J'ai ensuite pris du service sur DAoC d'abord sur un poste similaire puis, lorsque nos équipes se sont étoffées, de façon plus spécialisée en tant que storyliner.

Peux-tu expliquer en quoi consiste ton travail actuel sur DAoC ?

De façon simplifiée, on peut considérer que mon travail a deux aspects distincts.
D'une part, je recense les bugs de la version actuelle du jeu. Certains peuvent être corrigés simplement par nos propres moyens (par exemple les mécanismes mis en place dans le Labyrinthe pour bloquer les tricheurs), mais la plupart nécessitent une intervention au niveau du code du jeu lui-même et donc je les remonte à ses concepteurs, Mythic Entertainment.
D'autre part, je réceptionne les nouvelles versions du jeu développées par Mythic Entertainment et, à l'aide de leur documentation, je teste les nouvelles fonctionnalités. Je supervise également les tests effectués dans chacune des langues par les chargés de communauté sur les nouveaux contenus.

Hormis ses kobolds, que trouves-tu dans DAoC et nulle part ailleurs ?

Une formidable source d'inspiration pour nombre de personnages, de récits et d'animations.

Tu es reconnu comme l'expert de Midgard et tu es l'origine de nombreux éléments présents sur les serveurs européens. Les langages originaux te doivent tout, notamment. De laquelle de tes créations es-tu le plus fier ?

Celles que la communauté de joueur à faites siennes.

Dis, oncle Ixxi, raconte-nous une anecdote sur les tests du jeu.

Chaque nouvelle version en test apporte son lot de bugs, et nombre d'entre eux font d'amusantes anecdotes. Parmi eux nous avons eu : le monstre qui fait planter le serveur quand on le tue, la quête qui éjecte tous les joueurs d'un royaume quand on la prend, l'objet qui détruit irrémédiablement l'inventaire du joueur dès qu'il change de zone, et bien d'autres dont je ne suis pas sur de pouvoir parler.

Merci beaucoup. On se voit sur le serveur test !

Point Background Albion : les chevaliers télamons

Lyonesse est un étrange pays, une terre d'exil où vivent des reclus. Certains de ceux-ci ne prennent pas la peine de raconter leur histoire, mais ils en font subir le poids sur les voyageurs innocents. C'est le cas des géants vêtus de noir et connus sous le nom de Telamons. Leur véritable nom est inconnu, et peu importe en fait, car ils réagissent aux tentatives de conversations en dégainant leurs cimeterres. Certains Telamons sont de simples écuyers et d'autres sont des seigneurs en titre mais, dans les faits, peu de choses distinguent ces chevaliers hauts comme deux hommes, vigies immobiles et silencieuses adossées aux menhirs qui jalonnent les routes de Lyonesse. Les supplications de ceux qui empruntent ces routes ne semblent pas les affecter et il n'est même pas certain qu'ils les comprennent.

Leur organisation semble inexistante, car ils ne quittent jamais les menhirs qu'ils gardent. Ils règnent chacun sur quelques arpents de terrain dénudé, dont ils ne tirent aucun avantage. Lorsqu'ils tuent un aventurier téméraire, ils ne prennent même pas la peine de piller son cadavre ou de l'enterrer, le laissant pourrir, attaquant même les corbeaux charognards.

Année après année, les seigneurs telamons restent à leur poste de garde, perturbant la circulation dans Lyonesse sans aucune passion. Les groupes de combattants qui s'aventurent en Lyonesse ont appris à les éviter, à passer leur chemin et à laisser derrière eux ces fantômes d'une époque révolue. Le soir venu, lorsque vient le temps de raconter des histoires autour du feu du campement, ils élaborent diverses théories sur l'origine des Telamons : statues animées, morts-vivants, ou guerriers maudits et attachés par une laisse invisible à leurs menhirs… ? La seule certitude qui se dégage, c'est que les Telamons ont été bannis de leur terre d'origine et qu'ils ne peuvent ou ne veulent pas y retourner. Et les visiteurs de Lyonesse, encore et toujours, continuent d'en payer le prix.

Merci d'avoir lu cette gazette. Nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine. En attendant, passez un joyeux Halloween et couvrez-vous de gloire dans les frontières !

Source : http://news-daoc.goa.com/view_news.php3?id_article=6046

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1307 aiment, 187 pas.
Note moyenne : (1525 évaluations | 58 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(906 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1191 joliens y jouent, 5880 y ont joué.