Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Nouvelles

Communauté


Présentation


Extensions

Le Jeu




Actualité

Dark Age of Camelot s'expose sur Steam Greenlight
le 17 avril 2014 à 12:53 par Agahnon

Broadsword Games, le nouvel exploitant de Dark Age of Camelot, tente d'attirer de nouveaux joueurs sur le MMORPG aux trois factions.


Dark Age of Camelot: Catacombs
Disponible depuis 2002 dans nos contrées, on peut considérer Dark Age of Camelot comme un ancêtre des MMORPG. Rencontre des légendes du roi Arthur, de la mythologie scandinave et de la culture celtique, Dark Age of Camelot se compose de trois factions complètement séparées disposant chacune de son propre contenu et d'une identité forte. Les joueurs des différentes factions sont amenés à se rencontrer dans les zones frontalières pour justifier de son bon droit en PvP. Douze ans plus tard, les joueurs ont toujours des raisons de se taper dessus.

MMORPG à l'ancienne par son âge et ses mécaniques, Dark Age of Camelot propose une quarantaine de classe réparties entre les trois royaumes, sans classes miroirs et un équilibre toujours précaire. Lancer un sort demande de rester immobile et souvent un temps d'incantation avec la possibilité d'être interrompu. Sur le registre du PvE, les joueurs évoluent dans des zones et des donjons ouverts. Tuer des monstres en boucle, quêtes, donjons, raids pour une progression relativement accélérée par rapport au début du jeu. Le housing est également présent dans des zones à part, avec la possibilité de décorer son habitation, plus ou moins grande selon ses moyens.

Dark Age of Camelot a connu une période dorée à son lancement, avant de voir ses joueurs et ses développeurs filer vers d'autres horizons. Le studio Mythic Entertainment a ainsi délaissé le développement de son titre historique, arrêtant les extensions en 2007 tout en maintenant un abonnement encore aujourd'hui. Les serveurs se sont progressivement vidés, avant d'être tous réunis outre-Atlantique. Sans basculer outre-tombe, il aura fallu qu'un nouvel exploitant,  Broadsword Games, prenne les rênes pour au moins refaire parler de Dark Age of Camelot en attendant un renouveau en terme de contenu.

Nouvelle étape dans cette communication, Dark Age of Camelot s'expose sur Steam Greenlight afin de pouvoir être proposé sur la plateforme de distribution de Valve, si suffisamment de votes sont recueillis. Le but de la manoeuvre est d'attirer de nouveaux joueurs, mais aussi rappeler aux anciens que Dark Age of Camelot n'est pas à ranger dans les catacombes.