Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Nouvelles

Communauté


Présentation


Extensions

Le Jeu




F.A.Q. : Dark Age of Camelot : le Jeu

1 - Qu'est-ce que Dark Age of Camelot ?
2 - Sur quelles Légendes Arthuriennes Camelot est-il basé ?
3 - Quels sont les différents Royaumes et comment s'opposent-ils ?
4 - Qu'est-ce que le PvP ? Comment est-il différent d'autre RPGs en ligne ?
5 - Comment le PvP de Camelot découragera-t-il les joueurs "posant problèmes" ?
6 - Sera-t'il possible de combattre contre des personnages de son propre Royaume ?
7 - Comment fonctionnent les classes et le système de guildes de Camelot ?
8 - Le monde de jeu est-il grand ?
9 - Y aura t’il des maisons possédées par les joueurs ?
10 - Comment fonctionne la communication avec les autres joueurs ?
11 - Combien de personnages par serveur pour un même joueur ?
12 - Combien de joueurs seront capables de jouer simultanément ?
13 - Et en ce qui concerne les quêtes ? Comment éviter qu'elles ne soient répétitives ?
14 - Comment puis-je personnaliser l'aspect de mon personnage ?
15 - A quoi ressemblera le combat de mêlée ?
16 - Trouve-t-on des armes magiques, des armures magiques, ainsi que d'autres objets ?
17 - Comment les jeteurs de sorts obtiennent-ils leurs sorts ?
18 - Les jeteurs de sorts peuvent-ils créer des "pets" [créatures] ?
19 - Que se passe-t'il quand votre personnage meurt ?
20 - Comment pouvez-vous progresser, si ce n'est en tuant des monstres ?
21 - Où sont les "Knights" [Chevaliers] ?

Encore une interrogation ? N'hésitez pas à nous poser une nouvelle question, nous tâcherons d'y répondre de notre mieux.

1 - 
Qu'est-ce que Dark Age of Camelot ?
Dark Age of Camelot est un jeu de rôle massivement multi-joueur en ligne conçu et développé par Mythic Entertainment. Le jeu se déroule au sein du Royaume d'Albion dans les années qui suivirent la mort du Roi Arthur, les joueurs entrent dans un monde de chaos, où la paix d'Arthur a été brisée et où des forces sombres menacent le Royaume. A la différence des jeux de rôle traditionnels dans lesquels le défi le plus grand pour un joueur est de combattre des monstres dirigés par l'ordinateur, les joueurs dans Camelot seront face à un défi plus grand encore : d'autres joueurs. Dans Camelot, les joueurs doivent choisir leur appartenance à l'un des trois Royaumes qui luttent pour la maîtrise d’un monde chaotique : les Britanniques (Albion), les Celtes (Hibernia), ou les Nordiques (Midgard). Les Britanniques font partie de l'ancien royaume d'Albion, autrefois gouverné par le grand Roi Arthur. Les Celtes sont de l'île occidentale sauvage et magique de Hibernia. Les Nordiques sont les grands barbares des pays au nord d'Albion. Bâti sur les fondations initiées par de grands jeux comme EverQuest, Asheron's Call et Ultima Online, ce jeu comporte une visualisation en 3D accélérée avec une caméra mobile, des combinaisons multiples de classes et de race et intègre des combats en équipe de type Joueur contre Joueur (Player vs Player, PvP). A la différence de ses prédécesseurs, dans Camelot, les conflits motivant le PvP font partie intégrante de l'expérience d'un joueur dans le monde, et ne furent pas pensés après coup.
2 - 
Sur quelles Légendes Arthuriennes Camelot est-il basé ?
Il y en a beaucoup.

Pour faire un grand jeu, nous avons fouillé dans beaucoup de traditions Arthuriennes différentes et avons inventé un mélange de mythes Arthuriens romantiques, de légendes galloises pré-chrétiennes et de High Fantasy. Tout d'abord, Camelot sera un jeu divertissant et nous ne laisserons jamais une adhésion trop stricte à n'importe laquelle des légendes en limiter cet aspect. Ceci étant dit, n'importe quel fan des légendes du Roi Arthur se sentira chez lui en jouant dans le royaume des Britanniques.

Bien sûr, seul le Royaume d'Albion est basé sur les légendes Arthuriennes - les Royaumes de Midgard et d'Hibernia sont basés respectivement sur les Eddas Nordiques et des mythes Celtiques irlandais.
3 - 
Quels sont les différents Royaumes et comment s'opposent-ils ?
Les Royaumes dans Dark Age of Camelot sont Albion, la nation britannique, la terre Celtique de Hibernia et Midgard la nordique. Les joueurs seront capables de jouer des personnages dans chacun des Royaumes - les personnages de chaque Royaume se spécialiseront dans des types différents de magie, des techniques de combat différentes et bien sûr chacun aura un pays géographiquement différent. Midgard est plein de fjords, de glace et de forêts de pin; Albion possède un paysage doucement accidenté et des ruines romaines, et Hibernia est une terre sauvage de forêts profondes, de collines enchantées et de bêtes magiques.

Chaque Royaume est le propriétaire d'un certain nombre de Reliques magiques antiques qui donnent des bonus à tous les membres de ce Royaume - tant que les Reliques sont dans leurs lieux saints protégés. Cependant, les Reliques peuvent être volées lors de raids ennemis et transportées dans leurs propres lieux saints, rendant le Royaume attaquant plus fort. Quand elles sont gardées dans le lieu saint, les Reliques donnent des bonus modérés à l'attaque et aux dommages lors des combats ainsi que des bonus magiques aux jeteurs de sorts. Un Royaume qui ne possède plus ses Reliques combat avec un désavantage.

Les reliques doivent être protégées à tout prix du vol - ce concept forme le cœur du conflit PvP dans Camelot. Les reliques sont de toutes les formes et de toutes les tailles et sont basées sur l'histoire de chaque Royaume et ses légendes. Certaines des quêtes se déroulant dans Camelot seront centrées autour de la découverte de nombreuses Reliques perdues.
4 - 
Qu'est-ce que le PvP ? Comment est-il différent d'autre RPGs en ligne ?
PvP est l'acronyme pour "Player vs Player" (Joueur contre Joueur). Certains Jeux de Rôles en ligne ne permettent pas du tout le PvP ; au lieu de cela les personnages combattent avec des monstres NPC (Non-Player Character, ou PNJ, Personnage Non-Joueur) - c'est le modèle suivi par EverQuest, à l'exception de quelques serveurs PvP. D'autres, comme Ultima Online, permettent à chacun de se battre avec chacun, ce qui peut parfois être chaotique. Camelot proposera un PvP à base d'équipes (en fonction de leur Royaume), où les personnages seront capables de progresser jusqu'au niveau moyen sans devoir s'inquiéter d'être attaqués par des ennemis de haut niveau. Lorsque les joueurs atteignent une certaine stature, on s'attendra à ce qu'ils protègent leur royaume d'incursions ennemies, aussi bien que de participer de temps en temps à un raid en groupe contre d'autres Royaumes.

Pour donner aux débutants le temps nécessaire pour acquérir de l'expérience dans le jeu, chaque Royaume aura ses propres secteurs protégés d'aventures qui sont conçus spécifiquement pour les nouveaux joueurs. Ces secteurs donneront au nouveau joueur l’occasion d'acquérir de l'expérience sans s'inquiéter d'une invasion par les autres Royaumes.

La progression des personnages est basée sur des gains d'expérience acquis face aux monstres, pas contre d'autres joueurs. Aux niveaux plus élevés, les joueurs devront s'aventurer dans des régions frontières entre les Royaumes, dans lesquelles ils pourraient se retrouver confrontés à des ennemis, sans que cela ne soit nécessaire. Le vrai PvP entre en jeu en accomplissant des raids, ou en protégeant vos Reliques d'invasions ennemies.

Chaque joueur accumule des "Realm Points" ("Points de Royaume") en défendant leur Royaume contre des invasions ennemies ou en participant à des groupes de raids. De même que les joueurs gagnent des Points de Royaume, ils gagnent aussi des titres spéciaux, des objets et leur statut augmente. Par exemple, un joueur avec un grand nombre de Points de Royaume sera capable d'utiliser un cheval ; un joueur du même niveau qui n'a pas participé à des affrontements PvP ne le pourra pas. Le jeu ne forcera pas les joueurs au PvP, mais si vous voulez y participer, vous deviendrez plus puissants.
5 - 
Comment le PvP de Camelot découragera-t-il les joueurs "posant problèmes" ?
Une situation malheureuse a surgi dans plusieurs jeux en ligne actuellement disponibles où quelques joueurs agissent afin de ruiner l'expérience de jeu des autres joueurs en les tuant à plusieurs reprises, en "volant" leurs monstres et en les ennuyant de façon plus générale. Camelot a plusieurs méthodes intégrées pour empêcher ce type comportement.

La protection principale contre des joueurs "posant problèmes" est que, dans Dark Age of Camelot, vous ne pouvez attaquer que les membres de Royaumes opposés. Vous ne pouvez pas non plus communiquer avec les joueurs de royaumes ennemis - il n'y aura aucune discussion permise avec des ennemis - ceci afin d'intensifier "l'étrangeté" des joueurs ennemis. En fait, le jeu tente, autant que possible, de faire passer les joueurs ennemis pour des NPCs.
6 - 
Sera-t'il possible de combattre contre des personnages de son propre Royaume ?
Il ne sera pas possible de s'affronter à des personnages de son propre Royaume, dans n'importe quel sens où on l'entend normalement dans le jeu. Cependant, nous aurons probablement un système de duel ou au moins des zones d'arènes spéciales dans lesquelles vous pourrez pratiquer le PvP avec des amis. De cette façon, vous aurez au moins la chance de vous entraîner au PvP avant que vous ne soyez impliqués dans le PvP Royaume contre Royaume.

Ndlr : ceci a évolué depuis cette première Faq, il existe maintenant des serveurs PvP et la possibilité de faire des duels entre personnages du même royaume.
7 - 
Comment fonctionnent les classes et le système de guildes de Camelot ?
Le système de classe de Camelot est basé sur des Guildes. Dans un système quasiment similaire à celui de Darkness Falls : The Crusade, les joueurs dans Camelot démarrent avec une classe de base, qui dépend du Royaume, mais inclut en général le Fighter (Guerrier), l'Acolyte (Prêtre), le Rogue (Voleur), et le Mage(Magicien). Au 5ème niveau, tous les personnages choisissent leur "plan de carrière" en rejoignant une guilde. Leur choix de guilde détermine quelles compétences ils obtiennent. Généralement, plusieurs classes de base peuvent rejoindre chacune des guildes, aboutissant à plusieurs types de personnages par guilde. Par exemple, un Fighter (Guerrier) d'Albion peut rejoindre la Guild of Shadows (Guilde des Ombres) pour devenir un Mercenary (Mercenaire). Un Rogue peut rejoindre la même guilde pour devenir un Infiltrator (Espion).

Bien sûr il y aura aussi des Associations (ndlr : guildes) créées par les joueurs, qui regrouperont des personnages d'un même royaume et formeront leurs propres organisations.
8 - 
Le monde de jeu est-il grand ?
Énorme. Il y a beaucoup de zones dans chaque Royaume qui permettent au joueur de gagner des niveaux et de partir à l'aventure sans avoir à affronter des personnages de Royaumes ennemis. Puis il y a des zones intermédiaires, qui relient les Royaumes, où vous pouvez rencontrer des joueurs ennemis.

Les zones seront tirées autant que possible des cartes de la Scandinavie, du Pays de Galles / Angleterre et d'Irlande. Les zones anglaises auront des ruines romaines, des cercles de pierre et des forêts particulièrement sombres. Les zones nordiques seront pleines de forêts de glace et de pin, de toundra et de taïga. Les zones irlandaises auront un terrain accidenté, des créatures et des endroits magiques et une atmosphère typiquement Celtique.
9 - 
Y aura t’il des maisons possédées par les joueurs ?
Camelot comportera un type particulier de maisons pour les personnages, mais ces structures seront pré-construites. Les Associations de Joueurs (Guildes) seront aussi capables de louer des maisons entières ou de simples pièces.
10 - 
Comment fonctionne la communication avec les autres joueurs ?
Dans le jeu, l'interface de discussion permettra les discussions de base de type "say" (dire), les discussions de groupe ainsi que la possibilité de parler à tous dans un certain périmètre. Ajoutez à cela la capacité d'envoyer des messages aux autres joueurs qui sont actuellement en ligne et qui sont des membres de votre Royaume. Cette capacité peut être liée à des éléments du jeu (c'est-à-dire via des charmes ou des objets).

En raison de la nature compétitive du jeu, nous ne permettrons pas la communication inter-royaume dans Camelot. Les autres royaumes sont vos ennemis, ainsi il n'y aura aucun besoin de leur parler. Nous avons appris de nos autres jeux PvP que si vous permettez aux joueurs de communiquer avec des joueurs opposants, la tricherie suivra certainement.
11 - 
Combien de personnages par serveur pour un même joueur ?
Vous serez capables d'avoir huit personnages par serveur, mais tous doivent appartenir à un seul Royaume. Si vous voulez jouer des personnages d'un autre Royaume, vous devrez les créer sur un autre serveur. Cela diminuera le nombre de joueurs entrant dans le jeu d'un côté pour espionner, et se reconnecter ensuite de l'autre afin de dire à tous ce qui se passe dans le camp ennemi.

Ndlr : ces règles sont différentes suivant le type de serveur de jeu
12 - 
Combien de joueurs seront capables de jouer simultanément ?
Entre 2000 et 3000 par monde (ndlr : actuellement 3500 en europe), avec autant de "shards" (ndlr : il est ici fait référence à différents serveurs de jeu) du monde que nécessaire pour satisfaire à la demande. Chaque "shard" sera un monde complètement séparé.
13 - 
Et en ce qui concerne les quêtes ? Comment éviter qu'elles ne soient répétitives ?
Nous avons beaucoup de bonnes idées pour rendre les quêtes non répétitives et donner ainsi à chaque joueur qui entreprend une quête une expérience différente. Dans la majorité des RPGs en ligne, une quête consiste à aller de l'étape 1 à l'étape 2 - parler au NPC, trouver un objet, le lui donner, il vous donne une note avec des instructions complémentaires, etc. Elles se terminent habituellement avec de nombreux personnages de haut niveau "campant" la même zone attendant le "respawn" (réapparition) d'un NPC spécifique pour qu'ils puissent le tuer / lui parler / etc. Cela peut souvent devenir pénible pour les joueurs, particulièrement si le NPC ne réapparaît qu'une fois toutes les 2 ou 3 heures.

Camelot évitera ce type d'ennuis de nombreuses façons différentes, grâce à un puissant "moteur de gestion de quêtes". D'abord, les différentes étapes de la quête seront générées aléatoirement, donc deux joueurs poursuivant la quête d'un même objet n'auront probablement pas les mêmes étapes et certainement pas dans le même ordre. Deuxièmement, les joueurs entreprenant des quêtes devront accomplir les parties précédentes de la quête pour obtenir des NPCs les éléments liés à la suite de la quête. Par exemple, si un joueur doit dire une certaine expression à un NPC pour obtenir un élément, le NPC ne répondra même pas à l'expression correcte si le joueur n'a pas fait les étapes précédentes de la quête.

Camelot aura aussi un Journal de Quêtes spécifique qui enregistre les quêtes que le joueur a acceptées et montre les étapes encore nécessaires, ainsi que les étapes que le joueur a déjà accomplies. Cela soulagera le besoin ennuyeux de prise de notes et le "A quoi sert ce morceau de poterie ?" qui arrive sur d'autres jeux.
14 - 
Comment puis-je personnaliser l'aspect de mon personnage ?
Pendant la création de votre personnage, vous pouvez choisir sa couleur de cheveux (de nombreux choix disponibles en fonction de sa race), sa taille (petit, moyen ou grand), son visage (10 choix par personnage) et, bien sûr, sa race et son sexe.

Et en plus, dans le jeu, vous serez capables de choisir parmi une grande gamme d'armures visuellement distinctes - et chaque morceau d'armure peut être teint ou émaillé avec un grand choix de couleurs basées sur le goût de chaque joueur.
15 - 
A quoi ressemblera le combat de mêlée ?
Un des problèmes majeurs sur les autres RPGs en ligne tient à ce qu'un jeteur de sorts est amusant et excitant à jouer alors qu'un guerrier combattant avec des armes n'a que peu d'options rendant le combat amusant et intéressant. Camelot intègre des "styles de combat" qui sont des mouvements de combat uniques devant être appris lors des affrontements avec d'autres personnages dans un esprit similaire aux mages qui doivent apprendre de nouveaux sorts.

Les styles de combat sont initialisés en fonction de ce qui arrive dans le combat. Par exemple, un style pourrait être exécuté quand vous parez une attaque, ou quand votre adversaire vous manque. Quelques styles de plus haut niveau sont basés sur des styles précédents - c'est-à-dire que vous ne pouvez pas les exécuter à moins que vous n'en ayez exécuté un de niveau inférieur. Les styles de niveau les plus hauts sont "enchaînés" - ils exigent que vous ayez exécuté deux autres styles successivement. Quand un coup de haut niveau de type "enchaîné" atteint sa cible, il génère des dégâts massifs.

En étudiant les styles de combat des monstres et des autres joueurs, les combattants constateront que quelques styles fonctionnent mieux dans certaines situations que dans d'autres. Les classes de combat seront capables d'apprendre de nouveaux styles en poursuivant des quêtes, en progressant au sein de leur guilde, ou en gagnant des niveaux.

Les personnages orientés principalement vers le combat pourront apprendre environ 20 styles différents pendant leur carrière, y compris plusieurs "enchaînés" aux suivants. Chaque style aura une animation spéciale et des effets visuels sur l'arme afin que chaque observateur sache qu'un style a été exécuté.
16 - 
Trouve-t-on des armes magiques, des armures magiques, ainsi que d'autres objets ?
Oui, il y a plusieurs types différents d'objets magiques disponibles pour les joueurs. Ces objets ne sont presque jamais trouvés dans des boutiques ; au lieu de cela ils sont trouvés sur des monstres, obtenus grâce à des quêtes, ou dans quelques cas fabriqués par d'autres joueurs.

L'effet de base le plus courant est un "bonus" magique qui permet simplement aux armes de mieux frapper et aux armures de mieux protéger... Ce bonus est décrit par un adjectif dénotant le niveau de bonus magique (étincelant, rayonnant, lumineux, brillant, etc). Si vous voyez une armure "cote de mailles brillante" vous saurez immédiatement qu'il y a un bonus magique de base la rendant un peu plus résistante qu'une "cote de mailles standard".

Un autre type d'objet magique donne des bonus à une des statistiques du personnage (c'est-à-dire la force, la constitution, l'intelligence, etc...) Ces objets sont aussi trouvés suite à des quêtes ou sur des monstres. Au fur et à mesure de leur montée en niveau, les joueurs doivent accumuler autant de ces objets que possible afin d'améliorer leurs caractéristiques principales. Ces objets peuvent aussi augmenter les points de vie des personnages et leur puissance magique. D'autres objets peuvent aussi augmenter les compétences du joueur comme la dissimulation, l'évitement, le combat avec deux armes, et plusieurs d'autres douzaines de compétences qui sont supportées par le jeu.

Les jeteurs de sorts peuvent rechercher des objets "focus" qui augmentent les effets d'un type particulier de sort. Par exemple, les jeteurs de sorts peuvent se spécialiser dans les éléments de feu ou de glace et peuvent rechercher un objet "focus" (un pendentif de feu ou un anneau de glace) qui leur donne plus de compétence dans ce type d'élément. Chaque type de jeteur de sorts a des compétences influant directement à sa capacité à jeter des sorts et peut ainsi trouver des objets augmentant cette capacité.
17 - 
Comment les jeteurs de sorts obtiennent-ils leurs sorts ?
l y a beaucoup de types différents de magie et de jeteurs de sorts dans Dark Age of Camelot. Les jeteurs de sorts basiques comme les Wizards [Magiciens] et les Sorcerers [Ensorceleurs] du Royaume d'Albion apprennent des sorts en gagnant des niveaux. Chaque classe bénéficie de plusieurs types différents de sorts (ou "lines" [séries]). Par exemple le Wizard d'Albion reçoit quatre "séries" de sorts basés sur les éléments feu, glace, air et terre. Tout jeteur de sorts peut alors se spécialiser dans une de ces "séries", le rendant plus puissant lorsqu'il jette un sort de cette "série" particulière.

Un jeteur de sort qui a une grande spécialisation dans une "série" de sorts est souvent invité par sa guilde à poursuivre des quêtes lui permettant d'acquérir des objets touchant à cette spécialisation (des robes, des baguettes magiques et autres objets "focus") et aussi l’obtention de nouveaux sorts dans cette "série" que seuls les spécialistes peuvent recevoir. Ce qui fait qu’un Wizard qui se spécialise dans le feu est différent d'un Wizard qui se spécialise dans la glace
18 - 
Les jeteurs de sorts peuvent-ils créer des "pets" [créatures] ?
Oui. Chaque Royaume aura au moins deux classes de jeteurs de sorts qui pourront utiliser des créatures appelées ou enchantées pour les aider dans leur aventure.

De plus, un certain nombre d'autres jeteurs de sorts dans chaque Royaume obtiennent aussi la capacité de charmer, d’hypnotiser et de contrôler les monstres qu’ils rencontrent.
19 - 
Que se passe-t'il quand votre personnage meurt ?
Les systèmes de gestion de la mort dans les RPGs en ligne sont souvent critiqués, dédaignés et souvent carrément détestés. Cependant, ils répondent à un aspect critique des jeux qui sont presque toujours laissés de côté par le joueur : ce qui vous arrive quand votre personnage meurt amène de la tension et de l'excitation. Il n'y a plus aucune excitation dans un monde où la perte de vie est sans signification - un jeu sans pénalité liée à une mort sera rapidement exploré en entier et deviendra ennuyeux.

Dans Camelot, nous équilibrerons le bon côté de l'excitation et de la tension avec le mauvais côté d’une pénalité liée à une mort. Il n'y a aucune pénalité de mort pour des personnages en dessous du 6ème niveau. Quand votre personnage meurt au-delà du 5ème niveau, aucun équipement ne sera perdu - mais il perdra de l'expérience et un petit nombre de points de constitution. Même en perdant de l'expérience, votre personnage ne perdra jamais de niveau - au lieu de cela il restera juste au début du niveau en cours.

Pour atténuer la perte d'expérience, quand un joueur meurt, une pierre tombale est érigée à l’endroit de sa mort. Quand le joueur retourne prier à cet endroit, la moitié de l'expérience qui a été perdue sera restituée. De plus, la première mort dans un niveau coûtera la moitié de la perte normale de points d'expérience.

Si un joueur mort est ressuscité par un Clerc, un Prêtre ou un Druide, il ne perdra que la moitié des points d'expérience et ne perdra pas de points de constitution. Les points de constitution peuvent être rachetés à des PNJs guérisseurs
20 - 
Comment pouvez-vous progresser, si ce n'est en tuant des monstres ?
Nous nous rendons compte que les joueurs ne souhaitent pas toujours tuer des monstres pour gagner des niveaux - Dark Age of Camelot est conçu pour permettre au joueur d'atteindre 30 à 50 % de l'expérience exigée pour un niveau grâce à des quêtes. Quelques chasses aux monstres seront toujours obligatoires, mais par l'utilisation judicieuse des quêtes, les joueurs peuvent énormément augmenter leur expérience.

Pour faciliter le gain d'expérience au travers de quêtes, Camelot possède un "générateur automatique de quêtes", permettant à un joueur d’interroger un PNJ et de demander s'il a des "tâches" à lui donner. Le NPC peut alors aléatoirement créer soit une "tâche de transport" où le joueur porte un objet à autre NPC, ou une "tâche de combat" où le joueur doit aller et tuer un certain nombre de monstres d'un type particulier comme l’a demandé le NPC. Ces tâches générées automatiquement sont basées sur le niveau du joueur, donc elles seront toujours adaptées à ses capacités.
21 - 
Où sont les "Knights" [Chevaliers] ?
La conception initiale du jeu prévoyait une classe de Chevalier dans le Royaume d'Albion. Un adepte attentif de Dark Age of Camelot remarquera que la liste des classes ne comporte plus le Chevalier. Il y a plusieurs raisons à cela, mais la raison essentielle est que nous avons décidé de réserver le titre de Chevalier pour les joueurs qui ont un grand nombre de Points de Royaume - cela signifie qu'ils ont démontré qu'ils sont indispensables en Albion. Ainsi, dans le jeu si vous voyez quelqu'un avec le titre de "Chevalier", vous pouvez supposer qu'il est un leader de Royaume, quelqu'un qui a fait beaucoup d'actes courageux pour la défense d'Albion.

Nous élargirons sans doute ce principe afin d'avoir des titres de Royaume de haut niveau différents pour chaque classe, pour que les Wizards et les Sorcerers soient appelés "Archmage", les Paladins et Armsmen soient des "Chevaliers", etc. Nous travaillons toujours sur ce concept.