Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Nouvelles

Communauté


Présentation


Extensions

Le Jeu




Les Demi-orques de Catacombes

e nombreuses régions des Catacombes sont peuplées de demi orques. Ces créatures arrivèrent sur les terres de Midgard, Albion et Hibernia à travers le réseau souterrain de cavernes qui connecte les grottes situées sous ces royaumes à celles sous le territoire où la civilisation demi-orque prospérait, il fut un temps. Cette civilisation fut détruite des siècles auparavant et les quelques demi orques qui réussirent à échapper à la catastrophe s’enfuirent profond sous la Terre, pour finalement se frayer un chemin jusqu’aux régions sous les trois royaumes.

Quatre siècles auparavant, le peuple qui finirait par devenir les demi orques était en fait de véritables être humains. Leur grande nation couvrait un continent de jungles luxuriantes et de savanes herbeuses, loin au sud d’Albion, Midgard et Hibernia. Cette race d’hommes du sud était adepte de la magie et de nature hautement mystique. Ordonnés en tribus, ils étaient dirigés par des Chamans Agés qui pouvaient communier avec les esprits de la nature et puiser conseils et sagesse auprès des fantômes de leurs ancêtres depuis longtemps décédés. Révérant la terre, la faune et la flore qui y prospéraient, ce peuple honorable était aussi constitué de courageux et excellents combattants.

De toutes les tribus, le plus grand Chaman était un jeune homme nommé Haakon. Toujours curieux et avide de comprendre le monde autour de lui, Haakon était peut-être le premier parmi son peuple à s’intéresser à la science. Ceci était très mal vu, car les Chaman plus anciens croyaient que toute chose en ce monde était crée et dirigée par les mains de esprits ancestraux. Les théories d’Haakon à propos du monde naturel étaient basées sur la supposition que les choses arrivaient, non à cause d’une quelconque influence divine, mais parce qu’ils y avait des lois qui régissaient le monde naturel et qui dictaient ce qui devait se faire. Quand un enfant naissait, il arguait que ce n’était pas l’esprit d’un ancêtre qui revenait sur Terre, mais simplement une fonction biologique qui se produisait comme chez n’importe quel autre animal. La magie, expliquait-il, n’était pas une bénédiction venant d’êtres supérieurs, mais simplement l’exercice d’un esprit puissant sur son environnement.

Au fur et à mesure, Haakon commença à rallier d’autres personnes à ses croyances. Sa jeunesse et son charisme naturel, combinés avec ses compétences innées en magie, le rendaient populaire auprès des jeunes générations de son peuple. A un point tel que le Conseil des Anciens, le corps dirigeant des tribus, tenta de le chasser. Cependant ses adeptes, qui se comptaient maintenant par milliers, jurèrent de partir avec lui. Sachant qu’ils ne pouvaient se permettre de perdre tant de leurs enfants et espérant maintenir leur civilisation, le Conseil fut forcé de rétracter sa demande et de s’excuser.

Comme le temps passait, la renommée d’Haakon commença à lui monter à la tête. Il devint incroyablement obsédé par ses études de science et d’alchimie, et commença à conduire d’étranges expérimentation sur les animaux et finalement sur des volontaires issus de son propre culte. En vérité, l’usage constant de la magie et son esprit plutôt brillant le poussaient lentement vers la folie. Cependant, Haakon réussi à cacher ceci en s’isolant de la plupart de ses gens et il poursuivit ses activités entouré de ses amis et ses conseillers les plus fidèles.

Ce fut pendant la vingt-quatrième année d’Haakon que les Hordes Orques apparurent, marchant depuis l’ouest pour faire la guerre à son peuple. Les Orques farouches et brutes étaient sans merci et sauvages, il semblait que rien ne pouvait les arrêter. Les tribus étaient décimées les unes après les autres par l’attaque Orque et finalement, le Conseil des Anciens n’ayant plus le choix, ils se tournèrent vers Haakon pour chercher de l’aide. Le chaman solitaire promit de sauver son peuple, à condition qu’il fasse exactement ce qu’il leur demanderait. Le Conseil promit qu’il en serait ainsi et Haakon se retira dans sa grotte pour mettre en place son plan.

De nombreuses nuits, les gens des tribus entendaient des rires diaboliques, fous, depuis les profondeurs de la grotte d’Haakon. De temps en temps, des vapeurs partiellement colorées s’échappaient de la bouche de la caverne. Haakon demanda à ce que dix prisonniers orques lui soient amenés pour les étudier. La nuit même où ils lui furent amenés, leurs hurlements et leurs cris torturés s’entendaient à des kilomètres à la ronde. Nul n’osait déranger Haakon et quand finalement il émergea, la horde d’orques était à seulement deux jours de marche du foyer du Conseil des Anciens. Il emmena avec lui quelques barils d’un liquide gris putride. Les présentant aux Conseil des Anciens, il promit que ceux qui boiraient de ce liquide se verraient accorder suffisamment de force pour écraser les puissants envahisseurs Orques. Sachant que sans ça ils ne parviendraient pas à résister à la horde, le Conseil ordonna à tout le monde de boire le breuvage. Certains craignaient Haakon et feignirent seulement de boire la potion, mais la majorité craignait encore plus la horde orque ainsi que la perte de leurs maisons, leurs familles et leur civilisation.

En quelques heures, les gens commencèrent à changer et la terrible ironie du plan d’Haakon fut révélée. Il leur donnerait la force de combattre les orques comme promis. En effet, la potion se mit à transformer les gens eux-mêmes en orques, mais l’esprit tordu d’Haakon n’avait pas correctement complété la formule et la transformation s’arrêta à la moitié du processus.

Le chaos et l’anarchie s’ensuivirent. Le processus de transformation altéra les esprits des gens et ils devinrent violents et agressifs. Ces sentiments étaient alimentés par la trahison, la peur et la colère qu’ils ressentaient, car aucun n’avait été averti de ce qui allait se produire. Les demi orques nouvellement crées détruisirent leurs propres maisons et, ivres d’envie de rage, massacrérent ceux qui étaient encore humains. Quand la horde des orques arriva, ils trouvèrent une terre à l’abandon et firent aisément disparaître les rares demi orques qui restant. Les derniers vestiges de la grande nation des hommes du sud furent balayés en une nuit tragique.

Haakon, qui riait de jubilation à sa grande farce, commença soudain à craindre pour sa vie. Il se retira dans sa grotte mais fut poursuivi par les demi orques qu’il avait crée. Même violent, son peuple conservait une grande partie de son intelligence et savait qu’ils avaient été trahis par le Chaman fou. Ils le suivirent dans sa grotte et il s’enfuit encore plus profondément, ayant cartographié de nombreuses cavernes durant son isolement. Finalement, la foule en colère le rattrapa et pris une revanche sanglante.

Une fois ceci fait, il apparut rapidement aux demi orques qu’ils s’étaient complètement perdus. L’une d’entre eux, Nemah, prit bientôt le commandement. Membre du Conseil des Anciens, son esprit n’était pas aussi affecté par la potion, aussi fut elle capable de maîtriser son agressivité et de rester calme. Elle mena les demi orques profond sous la terre et s’assura qu’ils se nourrissaient par tous les moyens possibles. Ils marchèrent de l’avant pendant des jours, puis des mois. Finalement, la volonté de rejoindre la surface devint une priorité moindre face au besoin de se fixer et de fonder un foyer. Les demi orques étaient las de leur exode et les plus vieux d’entre eux pouvaient à peine voyager plus longtemps.

La fortune leur sourit quand ils découvrirent une immense forêt souterraine de plantes à l’aspect de champignons. Cet endroit était empli de vie animale et d’eau douce et il semblait que leur salut était enfin à portée. Pendant un temps, les demi orques purent vivre en paix dans cet endroit ; malheureusement, ceci ne devait pas durer. Des groupes d’éclaireurs demi orques croisèrent bientôt leur chemin avec des Terracites, une race d’êtres intelligents natifs de la forêt, qui n’aimaient pas être dérangés. Bien que beaucoup plus puissants qu’ils ne l’étaient auparavant, les demi orques était vraiment en sous nombre et les Terracites leurs ordonnèrent de partir pour ne jamais revenir. Ils leurs montrèrent un passage qui menait en haut et Nemah le prit avec reconnaissance.

Les demi orques nomades trouvèrent une autre grande caverne au-dessus de la forêt et continuèrent à explorer. Ceci les mena à une autre caverne au-delà et à la première indication d’air frais. Les demi orques poursuivirent leur exploration avidement et atteignirent enfin la surface, mais ceci ne ressemblait à aucun endroit qu’ils avaient vu auparavant. Ici, il faisait cruellement froid. La terre était dure et rocailleuse et d’étranges arbres élevés poussaient de partout. Des créatures mortelles arpentaient ce paysage hostile et Nemah savait que si les créatures ne détruisaient pas la bande fragile de survivants, le climat s’en chargerait sûrement. Elle décida qu’il était préférable qu’ils s’installent sous terre pour se protéger et qu’ils ne remontent à la surface que pour chasser et faire la cueillette.

Cette façon de faire s’avéra efficace et trois générations entières de demi orques survécurent sous la terre qui serait ensuite connue sous le nom de Midgard. Un jour, les demi orques commencèrent à explorer leur nouvelle patrie plus en détail. De nombreuses expéditions d’éclaireurs s’aventurèrent dans la noirceur des grottes. Certains trouvèrent leur chemin vers les cavernes qui parcourraient les sous-sols d’Hibernia et Albion, et choisirent de planter leurs foyers là.

Au bout de trois siècles, les demi orques avaient prospéré. De nombreux enfants étaient nés (malheureusement, la transmutation était toujours effective et les nouveaux-nés étaient aussi des demi orques), et là où un temps se tenait une petite bande d’exilés en pagaille, il y a maintenant une société qui prend pied. Avec aucune créature pour les défier sur leur terrain souterrain, les demi orques se sont rapidement développés, retournant même dans la forêt souterraine afin d’en disputer la domination avec les Terracites.


L’arrivée des Kobolds et leur affrontement avec les Demi Orques


Quand les Kobolds, récemment débarqués sur les rivages Midgardiens, commencèrent à se frayer un chemin vers les grottes, les demi orques se retirèrent et les étudièrent. Bien qu’ils se comptent à présent par milliers, ils ne connaissaient pas la force ou le nombre de ce nouvel adversaire. Les Kobolds entreprenants prirent rapidement le contrôle des grottes, construisant une cité et fortifiant leur position. Tout ce que les demi orques pouvaient faire fut de se cacher et de grapiller autant de nourriture qu’ils le pouvaient. Plus les Kobolds exploraient, plus les demi orques devaient se cacher et reculer. C’est probablement ce qui les sauva quand Gullveig fut réveillé par Kolfinna et commença à user de son pouvoir maléfique sur les Kobolds qui s’installaient dans Nyttheim. Les demi orques observèrent depuis les ombres, comme Gullveig montait son armée et l’envoyait contre GrandTerrier. Comme ils regardaient, les demi orques virent que les choses tournaient mal pour les Kobolds et que leur cité tomberait bientôt. Un guerrier demi-orque rusé et talentueux, nommé Oswalt, vit là une grande opportunité et une idée prit rapidement forme dans son esprit. Il présenta son plan à la matriarche actuelle, Olrinna, une descendante de Nemah.

Le plan fut approuvé et mis en place. Oswalt rassembla une centaine de ses meilleurs guerriers et mages, puis voyagea jusqu’à GrandTerrier. Ce fut Odagi, chef des Kobolds, qui rencontra Oswalt et entendit sa proposition. Oswalt offrit l’aide de son groupe, comme une armée de mercenaires se faisant appeler "Les Mercenaires de la Hache-Sanglante". En échange de leur aide à défendre leur territoire, les Kobolds permettraient aux demi orques d’accéder à leur réserves de nourriture, les payeraient en or et enfin seraient d’accord pour diviser leur territoire, en laissant une portion conséquente aux demi orques afin qu’ils puissent y vivre en paix.

Odagi n’avait nulle intention d’honore cette offre unilatérale, mais il avait besoin de l’aide des demi orques. Il accepta l’offre sans intention de l’honorer et envoya les mercenaires demi orques dans les Mines Abandonnées. Les Kobolds avaient désespérément besoin de pierre pour les murs qu’ils construisaient et les mines étaient emplies de créatures mortelles. Odagi espérait que les demi orques, qu’il considérait comme répugnant et stupides, videraient les mines de pratiquement tous les dangers et que peut-être ils se fassent disparaître eux-mêmes, afin qu’il n’ai pas besoin de leur donner quoique ce soit. Pendant ce temps, puisqu’ils étaient désormais dévoilés, les demi orques qui vivaient dans les autres parties des grottes sortirent et firent connaître leur présence.

Les choses allaient mal pour Oswalt et ses Guerriers de la Hache-Sanglante, mais son sens de l’honneur et du devoir le poussaient en avant. Il perdit beaucoup d’hommes dans la bataille pour reprendre les Mines Abandonnées mais finalement son groupe parvint à nettoyer et maintenir un chemin sécurisé par lequel la pierre pouvait être acheminée vers GrandTerrier. Cependant, comme les demi orques tombaient les uns après les autres, les tensions grandirent au sein de la bande. L’histoire d’Haakon et de sa trahison s’était transmise le long des générations et les demi orques qui étudiaient encore la magie et le mysticisme étaient craints et soupçonnés. Encore une fois, les faiseurs de magie qu’Oswalt avait amené étaient maltraités, montrés du doigt et écartés des décisions importantes.

Grishak, le plus âges des mages, rassembla ses semblables et confronta Oswalt. Las des abus dont ils étaient victimes, Grishak allait former une nouvelle bande de mercenaires, qui se nommeraient "Mercenaire de la Brisecorne", une pique délibérée envers Oswalt, dont il était dit qu’il avait eu les yeux plus grands que le ventre et qu’il s’était cassé une défense dessus. C’est de là que vinrent les deux factions de demi orques qui demeuraient dans les Mines Abandonnées.

Quand Oswalt revint auprès d’Odagi pour réclamer son paiement, ce dernier refusa. Le prix de la construction des murs avait vidé ses coffres et ses hommes avaient besoin du peu de rations que les Kobolds avaient réussi à entasser. Oswalt fut outragé et jura qu’à partir de ce jour, tous les demi orques verraient les Kobolds comme des ennemis mortels et qu’ils les tueraient à vue. Odagi appela ses gardes mais Oswalt s’enfuit auprès de ses hommes dans les mines. Quand la nouvelle parvint à Grishakd, il se moqua de la stupidité d’Oswalt. Les insultes volèrent et plusieurs demi orques furent tué avant que les deux parties ne reculent. Comme ils se séparaient, Grishak et Oswalt jurèrent de ne pas trouver le repos tans que l’autre clan ne serait pas mort. Les deux groupes continuent à se battre depuis.

La nouvelle se répandit effectivement chez les demi orques restants et désormais ils méprisent les Kobolds et les attaqueront sans hésiter. Pendant ce temps, dans les Mines Abandonnées, la querelle de sang entre les Haches-Sanglantes et les Brisecornes continue, et ne semble pas prête de s’arrêter avant que l’une ou l’autre des factions ne soit détruite.



Ajouté le : 17-02-2005 - mis à jour le 29-03-2005