Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Nouvelles

Communauté


Présentation


Extensions

Le Jeu




Les Elfes noirs, les Scanaagh, et la cour Unseelie.

Les Elfes noirs de Hibernia

Longtemps avant que le Voile* ait été créé par les Elfes et les Lurikeens, les puissances de la Nature et de la Magie étaient unies, cohabitant en harmonie dans tout Hibernia. Plusieurs endroits de l'île d'émeraude virent s'entrecroiser des flux d'énergie telluriques formant des Nœuds d'extrême puissance et de sérénité, lesquels pouvaient être trouvés dans les lieux de grande beauté naturelle et éthérée. Les peuples féeriques, aussi bien que ceux mortels, furent attirés vers ces Noeuds, car ils offraient une vision mystique et une paix de l'esprit à ceux qui surent s'y ouvrir. Les créatures par nature magiques du royaume pouvaient se repaître des subsistances ésotériques qui abondaient toujours aux intersections des flux d'énergie.

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/ether


En raison des propriétés miraculeuses de ces Nœuds, maints Hiberniens édifièrent des tombeaux et des temples dédiés aux anciens Dieux Celtiques, car ils croyaient que leurs liens avec eux étaient renforcés tandis qu'ils se trouvaient en présence des flux d'énergie. En outre, la magie inhérente contenue dans l'éther fut considérablement augmentée par la proximité de ces sources d'enchantement. De tranquilles bosquets consacrés aux panthéons des Dieux de la Nature et de mystérieuses tours bâties pour l'étude et la maîtrise des puissances de l'éther furent érigés par des êtres de nature et de magie, tels que les Celtes, Firbolgs, Elfes et Lurikeens. Tristement, bien que les forces de la Nature et de la Magie cohabitaient en paix, les enfants de si grandes puissances n'y parvinrent pas.

En dépit des luttes intestines entre les différents peuples Hiberniens, un grand monument fut créé par les Elfes sur un Noeud particulièrement bienfaisant. C'était un château appelé Marrach Briollag et qui fut amoureusement construit par les forces conjointes de la magie et des ressources de plusieurs Maisons d'Elfes alliées au peuple Lurikeen.

Deux Elfes en particulier dirigèrent les travaux de construction de Marrach Briollag : le seigneur Nemanach et dame Moriath de la Maison Seun qui, à l'instar de ceux de leur Maison, étaient tous deux d'exceptionnels et talentueux artisans. Habiles dans l'exercice de la magie, leur rôle fut déterminant dans l'édification du château enchanté. Durant une brève période, après que Marrach Briollag fut achevé, le seigneur Nemanach, dame Moriath et la majeur partie des Elfes de la Maison Seun demeurèrent en paix avec les autres Maisons et avec les nobles alliés qui les visitaient ou prenaient résidence dans le château.

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/nemenachhttp://upload.jeuxonline.info/perso/63672/moriath2





























Toutefois, avant peu, d'autres forces voulurent réclamer Marrach Briollag, en partie pour sa grande beauté, mais aussi pour sa position stratégique sur un si puissant Nœud. Les cours Unseelie et Seelie manoeuvrèrent politiquement pour se rapprocher de la Maison Seun, essayant de gagner l'allégeance d'une Maison qui, ils le voyaient, possédait la plus grande influence sur le château. Le seigneur Nemanach et dame Moriath ne désirèrent pas mettre en gage leur fidélité avec les cours de la Lumière Estivale ou de l'Obscurité Hivernale : ils préféraient conserver leurs distances avec elles et assurer la neutralité de Marrach Briollag qui resterait ainsi préservé.

Pourtant, si l'on considérait que les agents de la cour Seelie respectèrent globalement de telles décisions, les diplomates Unseelie ne furent pas si arrangeants. Ils savaient par leurs espions et leurs informateurs que la Maison Seun assurait non seulement la garde du château tant convoité, mais également celle des gens ayant participé à la construction et qui vivaient depuis dans l'enceinte de Marrach Briollag. En plus des deux cours déjà en lice, d'autres Maisons manifestèrent également leur intérêt et firent pression pour qu'une décision soit prise. La majeur partie des gens du seigneur Nemanach et de dame Moriath, inquiets quant au devenir de leur nouvelle grande famille, devinrent paranoïaques et se méfièrent des intentions de leurs parents.

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/salle


Un cruel noble Unseelie, le seigneur Ferghal de la Maison O'Ciardha, s'en servi pour concevoir un plan machiavélique et faire germer les graines du soupçon et de la méfiance dans la Maison Seun, ce qui alimenta grandement les flammes de leur paranoïa. La fausse conspiration et les enchaînements complexes de cette duperie tissés par Ferghal et ses laquets dans Marrach Briollag n'impliquèrent pas directement la Maison Seun ; toutefois, au lieu de cela, la trahison soigneusement exécutée fit croire que les membres d'autres Maisons Elfiques conspiraient pour renverser les gardiens Elfes et leur voler le château, ce qui divisa les gens du seigneur Nemanach et de dame Moriath.
Le subterfuge ne s'en tint pas là cependant, car les mensonges distillés par le seigneur Ferghal fonctionnèrent tout autant sur lesdites Maisons. Les Elfes qui en faisaient partie n'eurent pas assez de force morale pour y résister car le pouvoir de corruption de la magie de l'Unseelie s'était accru en présence du Noeud. Les insidieux sortilèges ajoutés aux mensonges venimeux affirmant que la Maison Seun considérait les autres Maisons comme lui étant inférieure et ne valant guère mieux que des domestiques furent très efficaces pour exacerber la fureur indignée des plus fiers.

Les manigances de Ferghal fonctionnèrent très rapidement et des hostilités ouvertes commencèrent dans les murs sanctifiés de Marrach Briollag. La Maison Seun, grâce à son contrôle de la magie dans le château et à une aide aussi efficace que soudaine de la cours Unseelie, pu maîtriser les autres Maisons Elfes et le peuple Lurikeen, les exilant pour toujours de Marrach Briollag.

Après cet incident, le seigneur Nemanach et dame Moriath se tinrent à l'écart des autres Maisons et cours des peuples féeriques avec qui ils rompirent tout contact. Coup du sort pour Ferghal, son plan n'avait fonctionné qu'à moitié : alors qu'il escomptait que le Seigneur Nemanach lui assurerait son entière confiance après qu'il l'ait aidé à renverser les Maisons corrompues et avoir rejoint la Maison Seun, l'épreuve ne fit que jeter le seigneur et la dame dans une spirale de douleur, de méfiance et d'affliction.

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/souverains


Marrach Briollag fut enveloppé durant un certain temps par une brume obscure et profonde. Tissée par la magie de la Maison Seun et nourrie par le Noeud de pouvoir, elle empêchait quiconque de pouvoir trouver le château ; cette ombre fut maintenue jusqu'à ce que le haut-conseil tenu par les cours Elfiques prenne la décision de la dissiper, révélant ainsi le seigneur Nemanach et les siens.
C'est à ce moment-là que les Elfes eurent l'idée d'utiliser cette brume pour créer le Voile et mettre en oeuvre une séparation pacifique entre les peuples féeriques et ceux mortels de Hibernia. Nemanach ainsi que bon nombre des seigneur Elfes étaient d'accord sur le fait, mais d'autres souhaitaient également déplacer des structures et certains lieux du Voile dans l'Outremonde.

Avec l'aide de quelques Maisons Elfiques alliées se trouvant de l'autre coté du Voile, les habitants de Marrach Briollag utilisèrent leur magie pour commencer à le déplacer dans l'Outremonde, mais alors que le château ne se trouvait qu'à mi-chemin, il fut bloqué par les force opposées de la magie et de la nature qui avaient servies à son élaboration. Le seigneur Nemanach et les siens ne purent plus communiquer avec aucun des deux autres mondes ; ils se retrouvèrent prisonniers dans le château où ils finirent par être oubliés par tous.

Horrifiés par cette situation difficile, les Elfes déjà profondément soupçonneux de la Maison Seun rejetèrent le blâme sur leurs parents qu'ils accusèrent d'avoir volontairement saboté l'opération et emprisonné Marrach Briollag, par vengeance de leur refus à participer aux affaires politiques des cours Féeriques visant à ouvrir le château aux peuples n'ayant pas participé à sa construction.


http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/marrach2Tandis que le temps passait, les Elfes emprisonnés et oubliés devinrent de plus en plus amers et pleins de dépit. Le Voile, en raison de sa nature intensément magique qui le rendait capable de changements et hautement réceptif à leurs émotions et pensées, pris une apparence ténébreuse qui affecta elle-même le château. Marrach Briollag ne fut plus qu'une macabre parodie de ce qu'il avait été : une image tristement déformée de la bâtisse enchanteresse qui constituait auparavant le joyau de tout Hibernia.
Plus la haine et la suspicion gagnaient le coeur de ses habitants, plus le Voile s'obscurcissait à leur contact, puisant son énergie dans leur profonde colère. Le temps passa encore et les Elfes infortunés changèrent : à l'instar de leur âme et de leur coeur plein de ressentiment, leur apparence s'assombrit.

Le seigneur Nemanach, mis en rage par cette situation et le confinement forcé des siens, alla jusqu'à damner le nom de sa Maison et décida d'en adopter un nouveau qui lui semblait bien plus approprié. La Maison Seun ne leur avait jamais rien offert de bon et la Maison S'gath vu le jour alors que les Elfes sombre prenaient force et s'habituaient à leur nouvelle existence. Pour railler plus encore leur ancienne vie et l'ironie de leur situation présente, le seigneur Nemanach et dame Moriath se déclarèrent roi et reine de Marrach Briollag, et souverains légitimes de leur nouvel empire : le Voile.

Durant bien des siècles, les Elfes noirs, devenus xénophobes, demeurèrent prisonniers du Voile dont ils apprirent à maîtriser les propriétés changeantes : ils surent comment lancer les illusions de leurs démons intérieurs sur leurs ennemis. Ils creusèrent des rigoles dans la substance magique du Voile pour approvisionner Marrach Briollag en énergie ; le château agissait désormais comme une tumeur cancéreuse qui dévorait lentement tout ce qui l'entourait : il était maintenant conscient et doté d'un esprit plein de malignité ; Marrach Briollag utilisait ses sinistres gargouilles de pierre pour protéger ses gardiens contre tout ce qui enfreignait les limites de leur domaine.

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/gargouille


Malheureusement pour le peuple Hibernien, les Shars ouvrirent une brèche dans le Voile et Marrach Briollag fut retrouvé ; ceux qui n'avait pas oublié leurs parents perdus les trouvèrent énormément changés, et bien moins disposés qu'ils ne le furent jamais.

Nul ne connaissait les plans de la Maison S'gath et n'était en mesure de prévoir ce que projetaient de faire les Elfes noirs maintenant libérés. Une seule chose était certaine : les agents des cours Seelie et Unseelie partirent en mission dans le Voile afin de vérifier les intentions de leurs parents, et de voir s'il était possible de sauvegarder quelques chose des erreurs passées.

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/elfes2




Les Scanaagh de Hibernia

Les Shars, cherchant désespérément de l'aide contre leurs frères diaboliques, usèrent de leur magie pour ouvrir de force une brèche dans le tissu éthéré du Voile, de sorte que tous les peuples Hiberniens purent désormais franchir la barrière qui séparait les mondes de la nature et de la magie. Les Shars espéraient réellement que les cours de la nature les aideraient à défendre leur cité du labyrinthe.
Toutefois, les parties du Voile mutilées par les Shars furent lentement contaminées, à la manière du Voile qui s'était déformé et obscurci là où il entrait en contact avec la cité labyrinthique. Les Shars étaient pleinement conscients de l'effet que produisait leur magie sur la structure du Voile, mais la raison leur importaient peu. Ils ne savaient donc pas que cette manifestation plus présente et foncée du Voile avait pour but de contrecarrer leurs intentions.

Quand les Elfes créèrent le Voile, ils l'édifièrent de façon à ce que les peuples de la nature, les races non-magiques soient maintenues hors des frontières de l'Outremonde. Cet objectif, puissamment ancré dans la structure intrinsèque du Voile par la volonté des Elfes, opérait toujours, même lors de ces évènements.


Maintenant, comme cette barrière spirituelle tentait de se refermer d'elle même, les portions du Voile qui furent solidifiées et http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/scanaaghmaintenues ouvertes par les Shars commençaient à se fissurer et à se rompre : mais ces ruptures, très effilées, libérèrent des éclats d'énergie éthérée.
Dérivant de la volonté des Elfes, bien que corrompus par le mal des Shars, et alimentés par l'énergie magique du Voile, ces éclats d'énergie n'existaient pas sans raison ; ils s'étaient mués en des répliques déformées des êtres qui avaient pénétré dans leur domaine. Leurs images, vaguement translucides et imparfaites, affectaient des formes de Firbolgs, de Lurikeens, de Celtes ou bien encore de Sylvains ; les répliques spectrales des Elfes et des Shars évoluaient dans les régions défaillantes du Voile : leur fonction était de repousser les envahisseurs et de rendre au Voile son intégrité spirituelle.

Les premiers Hiberniens qui entrèrent en contact avec ces entités les nommèrent Scanaagh ; ces êtres de chair et de sang repoussèrent les incursions sporadiques et désorganisées des Scanaagh du mieux qu'ils purent tandis qu'ils tentaient de gagner les passages éthérés du Voile.

Les ennemis des Scanaagh n'étaient pas constitués uniquement par les Hiberniens qui avaient répondu à la demande de secours des Shars. Les Elfes noirs de Marrach Briollag avaient eux aussi les Scanaagh en horreur, bien que le château lui-même était également une blessure béante dans le tissu du Voile.
Celui-ci fonctionna de manière plus active en accomplissant la volonté liée profondément à lui : séparer l'Outremonde des terres et peuples Hiberniens. Dans Marrach Briollag, les Elfes noirs reçurent l'attention tardive qu'ils justifiaient : le château, reposant périlleusement dans le Voile, étaient toujours déchiré, écartelé par l'attraction des deux mondes dont il était issu.

Cependant, les Elfes noirs étaient certainement les mieux armés contre les Scanaagh ; certains d'entre eux avaient même mis à profit le temps passé dans le Voile pour user de leur connaissance des magies éthérées afin de commander les créatures fantomatiques. Après tout, le Voile avait été partiellement conçu grâce au savoir-faire magique des habitants de Marrach Briollag, et ce fut la raison qui leur permit de contrôler les Scanaagh - qui tentaient néanmoins de les expulser de leur domaine. Pourtant, tous les Scanaagh ne tombèrent pas sous la coupe des Elfes noirs : seuls ceux se trouvant près du château maudit furent maîtrisés.

Combien de temps encore les autres intrus resteront-ils dans le Voile malgré les actions des Scanaagh ? La nouvelle direction conférée à ces entités éthérées par les Elfes noirs constituait pourtant leur plus grande menace.



La cour Unseelie

Les forces de la cour Unseelie étaient en sommeil depuis bien longtemps, du moins, c'est ce qu'elles désiraient faire croire au reste du royaume. Mais la vérité était tout autre : les Unseelie employaient toujours un vaste réseau d'espions qui les renseignaient en permanence sur les dernières nouvelles et activités des diverses cours et centres de pouvoir de Hibernia. Grâce ces informations, ils montèrent leurs ennemis les uns contre les autres, ce qui incluait même les peuples de Midgard ou d'Albion. Tout ceci leur permetait de consolider leur propre pouvoir, de telle sorte que lorqu'ils furent prêts, personne ne pu les empêcher d'accomplir leur but mystérieux.

Les Unseelie avaient veillé à garder un oeil attentif sur les activités des Shars depuis que leur reine avait lancé son appel à l'aide pour la lutte contre les mystères de la forêt souterraine. Bien qu'ils utilisaient des traîtres chez les Shars, comme dans toutes autres cours de Hibernia, les Unseelie ne connaissaient en fait qu'une infime partie de la situation réelle du Labyrinth Shar.

En revanche, ils savaient non seulement que les Shars avaient ouvert une brèche stable entre le monde de la nature et l'Outremonde, et qu'elle leur permettait enfin de traverser le Voile, mais ils avaient surtout retrouvé le souvenir du joyau perdu de Hibernia : le château de Marrach Briollag.

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/unseelie


La cour Unseelie envoya maints et maints agents étudier cette brèche dans le Voile et tenter d'en apprendre le plus possible sur les connaissances des Shars. Car le but secret et mystérieux des Unseelie était lié à ce phénomène : ils voulaient réclamer et contrôler ce passage, puis prendre contact les premiers avec les Elfes noirs de Marrach Briollag. Ils espéraient s'allier à eux, et à terme, pouvoir s'en servir. De toute manière, si la Maison S'gath déclinait leur offre, elle serait détruite en tant que menace ou obstacle potentiel : les Unseelie voulaient aussi récupérer Marrach Briollag qu'ils convoitaient depuis si longtemps, et qui devait leur permettre d'établir une place forte pour lancer leur conquête du Voile.

Pour le moment, la cour Unseelie n'envoyait uniquement que de petits groupes plénipotentiaires dans l'exploration du Voile et pour prendre contact avec les Elfes noirs. Ces unités avaient en outre pour mission d'éliminer rapidement tous les autres aventuriers non-Unseelie qu'elles seraient amenées à croiser : les plans de la cour ne devaient pas êtres découverts prématurément...

http://upload.jeuxonline.info/perso/63672/ambassadeur



Notes et remarques
*Voir L'histoire du Voile


Ajouté le : 01-07-2005 - mis à jour le 12-08-2005

Retour aux articles de Légendes de Catacombes - Hibernia