Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Nouvelles

Communauté


Présentation


Extensions

Le Jeu




La Forêt Souterraine d’Hibernia

ans l’espoir de rétablir son lien avec Morrighan, la Reine Shar ordonna la construction d’une vaste cour, consacrée à la Déesse. Une fois construite, la Reine rassembla tous les Shars dans la cour et puisa dans la dévotion et l’adoration qu’ils portaient à la Déesse afin de fortifier ce lien. Malheureusement, le pouvoir du Voile continuait d’agir comme un filtre et la Reine n’arrivait plus à entendre la voix de Morrighan qui lui parlait. De frustration, la Reine déchaîna un éclair d’énergie sur un des murs entourant la cour. A l’étonnement de tous, l’éclair déchiqueta un trou, non seulement dans le mur, mais aussi à travers le Voile même. La Reine interpréta ceci comme un signe et choisi un petit groupe de Shars pour passer dans ce monde qui se trouvait au-delà du Voile.

Aussitôt l’ouverture franchie, la Reine sut qu’elle était de retour sur les terres d’Hibernia, car le lien entre elle et Morrighan se trouva soudain plus fort qu’il ne l’avait jamais été. Au comble de la joie, la Reine envoya ses gardes, menés par un Shar nommé Kaland, afin qu’ils explorent les environs tandis qu’elle passait du temps à discuter avec Morrighan. Kaland et ses suivants s’avancèrent prudemment, car il semblait que le sol s’arrêtait brusquement quelques pas après l’entrée du Labyrinthe de la Reine. Un coup d’œil jeté par-dessus le rebord de la falaise où se tenaient les Shars révéla une énorme caverne avec un champ de formes incurvées, luisant faiblement, loin en dessous d’eux. Après s’être équipés de torches, Kaland localisa un passage étroit qui s’enroulait vers le bas, le long de la falaise, et y mena les autres.

Comme les Shars sortaient du sentier de la falaise et arrivaient au niveau du sol de la caverne, ils s’arrêtèrent et regardèrent autour d’eux avec stupéfaction. Ici, la lueur était plus brillante que vu d’en haut. Sous l’éclairage combiné de leurs torches et de la lueur, les Shars s’aperçurent que les formes vues du dessus étaient en fait des arbres étranges. Les troncs de ces arbres étaient décolorés et les Shars réalisèrent soudain que c’étaient aussi la source de la lumière. Au dessus de leurs têtes, là où auraient du se trouver les feuilles, ces arbres étranges étaient surmontés d’un semblant de chapeau de champignons. Le sommet des arbres était rouge, orangé et jaune, ce qui fit sourire Kaland et les siens, car c’étaient les couleurs que les Shars préféraient. Pensant que la couleur des arbres était un bon signe, les Shars continuèrent à se frayer un passage à travers la forêt.

La rencontre suivante ôta tout sourire de leurs visages. Pénétrant dans une clairière de l’étrange forêt, les Shars furent surpris de voir un groupe d’étranges êtres qui entraient du côté opposé de la clairière. Chaque groupe s’arrêta sous le coup de la surprise, bouche bée. Soudain, le groupe opposé décocha quelques flèches sur les Shars, puis disparu dans les bois. Les Shars s’apprêtaient à les suivre, mais Kaland leur ordonna de rester à ses côtés, car il semblait que ces étrangers connaissaient mieux la forêt qu’eux. Les Shars discutèrent des étrangers entre eux ; ils étaient assez différents des Shars, avec leur taille plus petite, leur peau bleue et l’absence d’épines sur la tête ou aux poignets. Kaland n’arrivait pas à déterminer si l’attaque de ces êtres était due à leur nature agressive ou à la peur, mais il entendait bien en avoir le cœur net.

Suite à leur rencontre avec le people bleu, Kaland et les autres se remirent en route plus précautionneusement. Assez vite, ils entendirent des voix conversant dans une langue étrange. Pensant qu’il s’agissait des êtres bleus, Kaland ordonna aux autres d’attendre, puis il se faufila à travers les arbres jusqu’à l’orée d’une autre clairière. Là, il fut surpris de voir un groupe différent de créatures. Ils avaient à peu près la même taille que le petit peuple bleu, mais leur peau blanche était nuancée de bleu pâle. Leurs yeux étaient énormes, comme s’ils étaient faits pour voir dans le noir, et leurs visages très angulaires. En voyant que beaucoup d’entre eux étaient armés, Kaland se dit qu’ils ne devaient pas être très amicaux, aussi dirigea-t-il son groupe pour contourner la clairière. Malheureusement, un des Shars trébucha sur le sol étrange, causant un sacré raffut.

En entendant le Shar tomber, les pâles créatures saisirent leurs armes et coururent en direction des Shars, qui avaient dégainé leurs armes. Une rixe éclata entre les deux groupes et Kaland se retrouva face à face avec le chef de l’autre groupe. A sa grande surprise, le peuple blafard révéla des talents de combattants et il y eut des fois où Kaland se trouva en difficulté. Mais Morrighan était de son côté et il réussit à plonger sa lame dans le ventre de son ennemi. Au moment où l’être pâle tombait à terre, la bataille prit fin. Les Shars battirent en retraite pour permettre aux êtres pâles de ramasser leur chef et de s’enfuir dans les bois. Kaland nettoya sa lame puis ramena ses hommes vers le Labyrinthe.

Lorsque la Reine Shar apprit l’histoire des rencontres avec les deux autres groupes, elle s’enflamma. Voilà que se présentait pour les Shars une chance de voir combien leurs compétences s’étaient accrues. Elle dit à son peuple que s’ils n’étaient pas de garde à protéger l’entrée du Labyrinthe de la Reine, ils étaient tout à fait libres de partir en chasse dans la Forêt Souterraine, mais qu’ils ne devaient pas s’y aventurer seuls. Quand un des Shars les plus faibles fit remarquer que les seules créatures aperçues pour l’instant dans la forêt étaient le peuple pâle et le peuple bleu, un rire malsain fusa des lèvres de la Reine. Avec un sourire en coin, elle affirma à tous ceux qui étaient rassemblés autour d’elle qu’elle savait exactement ce qui se trouvait dans la forêt : leurs ennemis. Bientôt, des groupes de Shars, avides de bataille, arpentèrent la Forêt Souterraine à la recherche des deux races étranges.

La Reine Shar avait fait le bon choix en nommant Kaland comme chef de sa garde, car il était le plus féroce des Shars. Quand il ne dormait pas, ce qui lui arrivait très rarement, ou qu’il ne passait pas les gardes en revue, il sortait parcourir la Forêt Souterraine. Ce fut lors d’une de ses excursions dans la forêt que Kaland et ses hommes triés sur le volet découvrirent un petit tunnel, qui les emmena loin de la Forêt Souterraine. Pensant que certains de leurs nouveaux ennemis se cachaient peut-être au bout, Kaland et son groupe l’explorèrent prudemment. S’ils ne trouvèrent aucun ennemi, ils firent cependant une découverte intéressante.

A l’extrémité du tunnel, il y avait une ouverture juste assez large pour laisser passer un Shar. Armes dégainées, Kaland et ses hommes se glissèrent à travers pour passer de l’autre côté. Le tunnel se poursuivait sur une petite portion avant de se terminer par un gros tas de rochers. Apercevant une ouverture tout en haut du tas, Kaland et les Shars passèrent à travers. Ils furent surpris de se retrouver au bord d’un grand marécage, à l’aspect familier. Alors qu’il se tenait là, à regarder les marais, Kaland réalisa soudain que ceci était le même marécage où les Shars avaient originellement établis leurs foyers. La troupe se dépêcha de rentrer pour rapporter cette découverte à la Reine.

La découverte de leur ancienne patrie ne fut pas la seule chose que Kaland et les autres dévoilèrent lors de leurs explorations. Kaland et quelques uns de ses gardes étaient de sortie dans la forêt, lorsqu’ils aperçurent un groupe des êtres bleus, appelées désormais Kobolds, en pleine exploration. Se doutant que les Kobolds manigançaient quelque chose, Kaland et son groupe commencèrent à les traquer. Les Kobolds se frayèrent un chemin à travers la forêt, jusqu’à la petite entrée d’une grotte. Tandis que les Kobolds fouillaient la caverne, Kaland et son groupe observaient dans l’ombre, près de l’entrée.

Tout semblait normal, jusqu’à ce qu’une des femelles Kobolds s’approche d’un coin éloigné de la caverne. Alors, une vague de mal et de peur, telle qu’il n’en avait jamais ressentie auparavant, se déversa sur Kaland et il du faire tout son possible pour ne pas fuir. Juste au moment où il allait appeler la femelle Kobold pour l’arrêter, et par là même révéler leur cachette, un des Kobolds tenta aussi de la stopper. Mais elle continua, ignorant tous ceux qui l’entouraient. Une nouvelle vague maléfique de peur passa à travers la pièce et cette fois ci, Kaland et les Shars ne résistèrent pas à l’impulsion de s’enfuir. En se sauvant de la caverne, Kaland manqua presque de trébucher sur deux hommes pâles, appelés Nécrites, qui fuyaient aussi l’ouverture de la grotte. Son affolement prenant le pas sur la colère de se voir épier, Kaland et son groupe laissèrent les Nécrites partir et s’en retournèrent eux-mêmes au Labyrinthe Shar.

De retour au Labyrinthe, Kaland narra le tout à la Reine Shar, y compris les sentiments de peur et de mal qu’il avait ressenti. La Reine Shar pris le rapport de Kaland au sérieux, car il n’était pas du genre à parler facilement mais elle ne s’inquiéta pas trop non plus. Il s’agissait probablement d’un mauvais esprit vagabond et il serait aisé de s’en occuper plus tard. Entre temps, la Reine Shar ordonna à tous les Shars de se tenir éloignés de la caverne. La force et le pouvoir des Shars continuaient de croître et la Reine ne voulait rien qui puisse mettre en danger leurs chances de conquête.

Personne, pas même Kaland qui s’était trouvé face à cette présence maléfique, ne réalisa combien elle était en fait dangereuse, jusqu’à ce qu’il fut presque trop tard. Durant de très nombreuses années, les Shars jouirent à la fois de la Forêt Souterraine et des marécages au delà la forêt. Ils affûtèrent leurs compétences guerrières contre les Kobolds. De temps en temps, Kaland rappelait à la Reine qu’il fallait toujours régler cette histoire de Mal dans la grotte, et toujours la Reine acquiesçait sans donner aucune suite. Elle dit que Morrighan en avait connaissance et n’était pas inquiète. En fin de compte, ce Mal agit hors de la grotte et à travers la forêt. D’étranges créatures maléfiques emménagèrent dans la forêt et dans les marais alentours, forçant les Shars à abandonner leur ancienne terre et la forêt. Ce fut seulement au moment où Morrighan révéla son pouvoir et ses plans que les Shars réalisèrent qu’elle était la force Maléfique ressentie par Kaland, longtemps auparavant.



Notes et remarques
 voir La Forêt Souterraine de Midgard
 voir La Forêt Souterraine d’Albion
 voir Le Labyrinthe de la Reine (Le contrôle de la citadelle Shar)


Ajouté le : 01-04-2005 - mis à jour le 01-04-2005

Retour aux articles de Légendes de Catacombes - Hibernia